×
Publicités
Publié le
31 oct. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Fashion London victime de la conjoncture

Publié le
31 oct. 2012

Le rendez-vous londonien d’Eurovêt dédié aux tissus, cotraitants et marques blanches a attiré quelque 850 visiteurs les 23 et 24 octobre dernier. Un recul de 15% par rapport à la session inaugurale, dû à "une conjoncture stagnante", qui renforce la part des visiteurs nationaux.

Fast Fashion Tour London

Près de 85% des visiteurs étaient en effet britanniques, contre 8% de Français et 4% de Belges. L’offre de cette édition se voulait quant à elle plus concentrée, avec 70 exposants contre 120 en novembre 2011. Une offre regroupant 17 exposants français et 15 portugais, ainsi que des entreprises roumaines, marocaines, turques, italiennes, lituaniennes et même pakistanaises.

Du côté des motifs de visites, il ressort que 29% des visiteurs étaient en quête de nouveaux fournisseurs, que 19% sont venus échantillonner, 15% pour passer commande, et 12% pour rencontrer leurs fournisseurs habituels. Pas moins de 16% du visitorat explique en outre avoir fait le déplacement pour le programme d’animation et l’offre de services du salon. Parmi les visiteurs étaient notamment présents des représentants du groupe Beaumanoir, Leclerc, Promod, Asos, Burberry, Ted Baker, Coast, John Lewis ou encore Paprika.

Le concours de jeunes créateurs a de son côté récompensé Matthew O’Brien, de l’université de Liverpool. Sa déclinaison des tissus de protection de l’armée britannique en créations d’inspiration couture a séduit un jury emmené par Jessica Brown, directrice de la mode d’Amazon UK.

Initialement prévu comme un salon itinérant, Fast Fashion Tour revient néanmoins une nouvelle fois à Londres en octobre 2013, dans des dates que l’organisateur doit encore confirmer.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com