×
Publicités
Publié le
9 nov. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Fashion Tour: "une expérience intéressante"

Publié le
9 nov. 2011

A peine terminée la première session du Fast Fashion Tour, qui s'est tenue les 7 et 8 novembre à Londres, qu'Eurovet a déjà bloqué pour les 8 et 9 mai 2012 un hall dans le lieu d’exposition Olympia dans un nouvel immeuble en construction… Et même octobre parait-il. Des projets de déclinaison du concept sont aussi évoqués sur l'Espagne et l’Allemagne notamment.

Fast Fashion Tour
Le Fast Fashion Tour d'Eurovet à Londres


Parallèlement, les équipes de l’organisateur français Eurovet se donnent le temps d’assurer un débriefing de cette "expérience intéressante" selon le terme utilisé par certains exposants.
Il est vrai que la manifestation innove d’une certaine manière en rassemblant trois familles – tisseurs, co ou sous-traitants et fabricants classiques correspondant aux salons du secteur mode d’Eurovet: Tissu Premier, Fatex et Intersélection.

Quelque 120 exposants ont été réunis à Olympia ; une majorité est présente dans les salons d'Eurovet. Surtout, selon l’organisateur, 47% sont des industriels façonniers, 20% des tisseurs, 14% des fabricants proposant des collections, le reste se répartissant entre fabricants de fournitures et designers textiles. Les gros contingents venaient de France, du Portugal, de Turquie, du Maroc, de la Roumanie, de l’Ile Maurice et de Tunisie.

Côté visiteurs, selon Hervé Huchet, directeur de la division mode d’Eurovet, ils étaient environ 1000, dont plus de 80% d'Anglais évidemment, et 9,3% de Français. Parmi les premiers, des acheteurs de chaînes britanniques comme Sainsbury, Oasis, Topshop. Next, River Island, Wallis, Ted Baker, Marks & Spencer, etc. Parmi les Français: Armand Thiéry, Grain de Malice, Camaïeu, Émile Lafaurie etc. Toutes marques et enseignes citées par des exposants comme Hasan Yegen, directeur des ventes export du Turc Arsan Textile Group, Jean-Luc Cherchi, de la société franco-marocaine LCM/LCI Textile, etc.

Évidemment, il était difficile de cerner le profil exact des visiteurs. "Nous allons étudier l’ensemble des données pour conforter nos choix", souligne Marie-Laure Bellon-Homps, présidente du directoire d’Eurovet. Si nombre d’exposants ont relevé une fréquentation très calme surtout le lundi – "les acheteurs sont ce jour-là en reporting dans leurs sociétés", souligne Tony Vanwijnsberghe, CEO de la société belge Tonickx - ils entendent eux aussi prendre le temps d’analyser la pertinence d’une nouvelle participation. Tout en appréciant le concept lui-même et l’organisation. Au final, les tisseurs semblaient avoir été la communauté la plus fréquentée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com