×
5 608
Fashion Jobs
PRINTEMPS
Responsable Acquisition et Fidélité Client H/F
CDI · PARIS
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Produit Développement Collection H/F
CDI · CACHAN
DEVRED 1902
Responsable Trafic et Acquisition CDI Amiens F/H
CDI · AMIENS
LA HALLE
Controleur de Gestion Achats (H/F)
CDI · PARIS
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
LONGCHAMP
Responsable Des Opérations H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Relation Client H/F
CDI · MARSEILLE
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Projet Architecture (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · LYON
GIAMBATTISTA VALLI
Responsable Bureau d'Etude Production
CDI · PARIS
LECTRA
Business Development Manager - Plateformes Digitales Secteur Mode H/F
CDI · CESTAS
TARA JARMON
Responsable Controle de Gestion (H/F) - CDI
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Approvisionneur Matières Premières - PAP h & f Premium (H/F)
CDI · PARIS
PRINCESSE TAM TAM
Chef de Projet CRM H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Directeur d'Atelier Haute Couture Flou (H/F)
CDI · PARIS
KIABI
Responsable Innovation (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Account Manager Marketplace (H/F) - CDI
CDI · HEM
KIABI
Directeur Artistique 360° - Identité Graphique de Marque (H/F)
CDI · HEM
MOA
Chef de Produit
CDI · ANTONY
Publicités
Par
AFP
Publié le
14 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Retailing : chute de 46 % du bénéfice net des neuf premiers mois

Par
AFP
Publié le
14 juil. 2016

Le groupe d'habillement japonais Fast Retailing a fait état d'une chute de 46 % de son bénéfice net au terme des neuf premiers mois de l'exercice 2015-16, à cause d'un mauvais début d'année en partie lié à des erreurs stratégiques.

Uniqlo


Au terme des mois de septembre 2015 à mai 2016, le groupe a dégagé un gain net de 71 milliards de yens (617 millions d'euros), contre 132,4 milliards durant la même période un an plus tôt.

Outre des effets de change, Fast Retailing a blâmé un mauvais début d'exercice pour la marque Uniqlo notamment au Japon du fait d'une météo capricieuse et d'une hausse de prix qui a refroidi les acheteurs.

Le patron, Tadashi Yanai, a reconnu avoir sous-estimé la sensibilité des clients japonais aux hausses de tarifs. Toutefois le troisième trimestre a été meilleur que les deux précédents, a insisté Fast Retailing.

Son chiffre d'affaires a dans l'ensemble progressé de 6,4 % à 1.434,6 milliards de yens (12,5 milliards d'euros), porté par l'extension du réseau de boutiques du groupe à l'étranger.

Le bénéfice d'exploitation a cependant dévissé de 23 %, à 145,83 milliards de yens, en raison entre autres de dépenses accrues pour donner de l'élan aux ventes.

L'activité Uniqlo au Japon a totalisé des recettes en hausse de 1,1 %, mais le bénéfice d'exploitation afférent a diminué de 18,1 %. « Il a recommencé à grimper durant les trois derniers mois pris en compte », selon le groupe qui explique avoir durant cette période obtenu de bons résultats avec ses collections estivales et via ses ventes en ligne.

Le groupe gère 846 magasins Uniqlo dans l'archipel. A l'étranger, cette marque de vêtements basiques compte désormais 928 boutiques (161 de plus qu'un an plus tôt). Les ventes totales s'y sont élevées de 10,6 % à 523,8 milliards de yens grâce à l'extension du réseau, mais cela n'a pas suffi à éviter une dégringolade de 18,7 % du bénéfice d'exploitation correspondant, à cause d'une perte opérationnelle aux Etats-Unis et d'un déclin de rentabilité en Corée du Sud. Là encore, le troisième trimestre a inversé la tendance et est bien meilleur, souligne Fast Retailing.

Le tableau est totalement positif en revanche du côté des autres marques du groupe (dont Comptoir des Cotonniers, Theory, J Brand, etc.). Leur chiffre d'affaires total a augmenté de 12,6 % et le gain d'exploitation de 16,5 % sur un an.

Le groupe de Tadashi Yanai a néanmoins in fine pour la troisième fois de suite baissé ses estimations annuelles de bénéfice net.

Il escompte certes toujours un chiffre d'affaires en hausse de 7 % sur un an, à 1.800 milliards de yens, et un bénéfice d'exploitation en recul de 27 % sur un an, à 120 milliards de yens, mais son résultat net devrait tomber à 45 milliards de yens contre 60 milliards auparavant attendus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.