×
5 307
Fashion Jobs
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
JULES
Chef de Projet Climat et Biodiversité (H/F)
CDI · ROUBAIX
Publicités
Par
AFP
Publié le
14 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Retailing : chute de 46 % du bénéfice net des neuf premiers mois

Par
AFP
Publié le
14 juil. 2016

Le groupe d'habillement japonais Fast Retailing a fait état d'une chute de 46 % de son bénéfice net au terme des neuf premiers mois de l'exercice 2015-16, à cause d'un mauvais début d'année en partie lié à des erreurs stratégiques.

Uniqlo


Au terme des mois de septembre 2015 à mai 2016, le groupe a dégagé un gain net de 71 milliards de yens (617 millions d'euros), contre 132,4 milliards durant la même période un an plus tôt.

Outre des effets de change, Fast Retailing a blâmé un mauvais début d'exercice pour la marque Uniqlo notamment au Japon du fait d'une météo capricieuse et d'une hausse de prix qui a refroidi les acheteurs.

Le patron, Tadashi Yanai, a reconnu avoir sous-estimé la sensibilité des clients japonais aux hausses de tarifs. Toutefois le troisième trimestre a été meilleur que les deux précédents, a insisté Fast Retailing.

Son chiffre d'affaires a dans l'ensemble progressé de 6,4 % à 1.434,6 milliards de yens (12,5 milliards d'euros), porté par l'extension du réseau de boutiques du groupe à l'étranger.

Le bénéfice d'exploitation a cependant dévissé de 23 %, à 145,83 milliards de yens, en raison entre autres de dépenses accrues pour donner de l'élan aux ventes.

L'activité Uniqlo au Japon a totalisé des recettes en hausse de 1,1 %, mais le bénéfice d'exploitation afférent a diminué de 18,1 %. « Il a recommencé à grimper durant les trois derniers mois pris en compte », selon le groupe qui explique avoir durant cette période obtenu de bons résultats avec ses collections estivales et via ses ventes en ligne.

Le groupe gère 846 magasins Uniqlo dans l'archipel. A l'étranger, cette marque de vêtements basiques compte désormais 928 boutiques (161 de plus qu'un an plus tôt). Les ventes totales s'y sont élevées de 10,6 % à 523,8 milliards de yens grâce à l'extension du réseau, mais cela n'a pas suffi à éviter une dégringolade de 18,7 % du bénéfice d'exploitation correspondant, à cause d'une perte opérationnelle aux Etats-Unis et d'un déclin de rentabilité en Corée du Sud. Là encore, le troisième trimestre a inversé la tendance et est bien meilleur, souligne Fast Retailing.

Le tableau est totalement positif en revanche du côté des autres marques du groupe (dont Comptoir des Cotonniers, Theory, J Brand, etc.). Leur chiffre d'affaires total a augmenté de 12,6 % et le gain d'exploitation de 16,5 % sur un an.

Le groupe de Tadashi Yanai a néanmoins in fine pour la troisième fois de suite baissé ses estimations annuelles de bénéfice net.

Il escompte certes toujours un chiffre d'affaires en hausse de 7 % sur un an, à 1.800 milliards de yens, et un bénéfice d'exploitation en recul de 27 % sur un an, à 120 milliards de yens, mais son résultat net devrait tomber à 45 milliards de yens contre 60 milliards auparavant attendus.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.