×
Publicités
Publié le
28 juin 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Retailing France : le plan de départ volontaire validé

Publié le
28 juin 2018

La procédure de réduction d'effectifs progresse chez Fast Retailing France et ce chez les deux enseignes françaises Comptoir des Cotonniers et Princesse tam.tam. La direction de la filiale hexagonale du groupe nippon nous a confirmé avoir signé « un accord total » avec les représentants syndicaux pour la mise en place du plan de départ volontaire introduit au personnel en avril dernier, comme vous le révélait l'édition Premium de FashionNetwork.com.


Collection automne-hiver 2018/19 - Comptoir des Cotonniers


« Cet accord a été validé sans réserve par l'administration du travail », précise en outre l’entreprise.  

« Nous entrons à présent dans une phase de départs volontaires qui durera plusieurs mois », ajoute le groupe, également propriétaire d’Uniqlo. Le guichet de départ est donc désormais ouvert et concernerait uniquement le siège des deux enseignes françaises, installé rue Saint-Honoré à Paris. Environ 300 personnes y travaillent actuellement, tandis qu’une cinquantaine de suppressions de postes seraient envisagées. La direction ne divulgue pas encore les modalités de ce plan.

En 2015 déjà, une réorganisation avait concerné Comptoir des Cotonniers et Princesse tam.tam, rachetées respectivement en 2005 et 2006 par le groupe japonais. Les ventes des deux marques ne sont pas détaillées, mais Fast Retailing précise tout de même qu’au premier semestre de son exercice 2018, Princesse tam.tam n’a pas résorbé ses pertes, tandis que Comptoir des Cotonniers a connu une dépréciation pesant sur le résultat de la division « Global Brands » du groupe.

Si le plan de départ au siège ne concerne pas les boutiques, l’heure est tout de même à la rationalisation du parc puisque l’enseigne de prêt-à-porter compte désormais 342 unités, contre 375 en 2015, tandis que la chaîne de lingerie affiche 131 adresses, alors qu’elle en totalisait 152 il y a trois ans.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com