×
Publié le
30 nov. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Retailing prend possession de J Brand pour 300 millions de dollars

Publié le
30 nov. 2012

J Brand brillait trop pour rester hors du giron d'un grand groupe de mode. Depuis l'entrée dans son capital du fonds Star Avenue Capital en février 2010, on savait que la marque américaine et ses jeans haut de gamme faisaient saliver les investisseurs. Une croissance des ventes nettes de plus de 109% entre 2009 et 2011 représentaient en effet un atour des plus séduisant.

Récemment, Jeff Rudes, le PDG et créateur de la marque nous expliquait que son chiffre d'affaires 2011 était de 150 millions de dollars US (124 millions de ventes nettes affichées pour un résultat avant impôt de 29 millions en fait) et qu'il tablait sur 180 millions pour 2012.

Tadashi Yanai et Jeff Rudes ont trouvé un accord à 300 millions de dollars US. Visuels Fast Retailing et J Brand.

C'est finalement le géant japonais qui a succombé. Le groupe Fast Retailing, propriétaire d'Uniqlo, de Comptoir des Cotonniers et de Princesse Tam-Tam, a annoncé vendredi l'acquisition de la griffe américaine, pour élargir son offre avec des tenues "haut de gamme mais abordables".

Fast Retailing va acquérir 80,1% de J Brand et laisser le reste aux dirigeants de cette société, actuellement détenue par eux-mêmes et le fonds Star Avenue Capital. La transaction doit être effective fin décembre, pour un montant total évalué à 300 millions de dollars US (231 millions d'euros).

Jeff Rudes, qui va rester à la tête de la société, a créé J Brand en 2005 avec des jeans féminins haut de gamme. La marque a depuis étoffé son offre avec une ligne masculine et le développement du prêt-à-porter féminin. C'est d'ailleurs cette catégorie qui était particulièrement mise en avant lors de la présentation de la prochaine collection de la marque. Elle revendique une distribution dans quelque 2 000 boutiques premium dans 20 pays.

"Cette acquisition va accroître l'étendue de l'offre de Fast Retailing dans la catégorie des tenues de luxe à prix abordables et renforcer notre catalogue de jeans", a justifié le PDG de Fast Retailing et fondateur d'Uniqlo, Tadashi Yanai, cité dans un communiqué.

Fast Retailing devrait permettre à Jeff Rudes de valider ses projets de développement. L'Américain tablait sur de premières ouvertures de flagship dès 2013 aux Etats-Unis et pour 2014 en Europe.

Pour Fast Retailing, ce rachat permet de renforcer sa présence dans le créneau "Contemporary brands". Le Japonais possède déjà Theory, Helmut Lang et l'enseigne PLST au Japon. J Brand apporte une touche denim à ce segment. Cela lui offre également un ancrage fort aux Etats-Unis, marché qu'il cherche à conquérir.

Tadashi Yanai, homme le plus fortuné du Japon selon le classement établi par Forbes, veut faire de son groupe, encore essentiellement nippon, un empire international de l'habillement aux côtés des Américain Gap et Espagnol Zara.

Olivier Guyot avec AFP

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com