×
6 936
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
13 avr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Fast Retailing (Uniqlo) : résultats bien orientés, prévisions maintenues

Par
AFP
Publié le
13 avr. 2017

Le numéro un de l'habillement japonais, Fast Retailing, connu pour sa marque Uniqlo, a fait état jeudi d'une rentabilité en nette hausse au premier semestre, ce qui l'a conduit à maintenir ses prévisions.

DR


Au terme des six mois de septembre 2016 à février dernier, le rival nippon des Zara, Gap ou H&M, a dégagé un bénéfice net de 97,23 milliards de yens (831 millions d'euros au cours actuel), en hausse de 106,7 %.

Le gain d'exploitation a pour sa part progressé de 31,5 %, à 130,66 milliards de yens, sur un chiffre d'affaires qui n'a pourtant gagné que 0,6 % sur un an, à 1 017,5 milliards de yens, ce qui montre une amplification notable des marges.

La griffe phare, Uniqlo, qui avait débuté l'exercice au Japon dans la douceur automnale peu favorable aux ventes de vêtements chauds, a bénéficié ensuite du succès de sa ligne de tenues en tissu technique Heattech à la faveur d'une chute des températures. Les ventes des 791 boutiques Uniqlo (et 41 en franchise) dans l'archipel ont augmenté de 0,3 % sur un an, à 455,1 milliards de yens. Elles ont dégagé un bénéfice opérationnel en hausse de 7,3 %, à 68,7 milliards.

A l'extérieur du Japon, les ventes de la griffe Uniqlo ont progressé de 0,9 %, à 392,8 milliards de yens, mais elles auraient davantage monté si les variations des changes n'avaient pas été défavorables, amoindrissant en moyenne de 11 % les recettes une fois converties en monnaie nippone. Le bénéfice d'exploitation correspondant a en revanche bondi de 66 % grâce à des dépenses moindres particulièrement en Asie.

Uniqlo comptait fin février 1 029 points de vente hors du Japon, soit 139 de plus qu'un an auparavant.

Ses autres marques (Comptoir des cotonniers, Theory, Princesse tam.tam, G.U. etc.) ont vu leurs ventes globalement gagner 0,5 %. Le groupe a cependant été obligé d'enregistrer des charges liées à des déstockages d'invendus sur des collections de sa marque à bas prix G.U, un accident de parcours pour cette activité qui est appelée à s'étendre.

Pour l'ensemble de l'année, Fast Retailing a gardé intactes ses prévisions initiales. Après une année 2015-16 pas très flamboyante, le groupe du milliardaire Tadashi Yanai espère toujours un chiffre d'affaires de 1 850 milliards de yens (+3,6 %). Il escompte un doublement sur un an de son bénéfice net à 100 milliards de yens et table sur un gain de 37,5 % pour son résultat d'exploitation, à 175 milliards.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.