×
Publicités

Fast Retailing : un premier trimestre très bien orienté, porté par l'international

Par
AFP
Publié le
11 janv. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Tokyo, 11 jan 2018 (AFP) - Le groupe japonais d'habillement Fast Retailing a annoncé jeudi des bénéfices en hausse notable au premier trimestre de son exercice grâce au succès de sa griffe Uniqlo à l'étranger, dont les recettes surpassent désormais celles du Japon.


La prochaine collaboration de l'enseigne Uniqlo avec Marimekko - Uniqlo


A l'issue de la période de septembre à novembre 2017, le rival de Zara et H&M a dégagé un résultat net de 78,54 milliards de yens (590 millions d'euros au cours actuel), soit une augmentation de 12,7 % par rapport à un an plus tôt. C'est mieux que ce qu'avaient prévu les analystes interrogés par l'agence financière Bloomberg (63 milliards de yens).

Le bénéfice d'exploitation a lui aussi dépassé les attentes, à 113,9 milliards de yens (+28,6 %), pour un chiffre d'affaires qui a gagné 16,7 %, à 617,03 milliards de yens (4,6 milliards d'euros).

L'activité de sa marque phare Uniqlo, qui a représenté 83,5 % de ses ventes globales, a fortement progressé à l'étranger (+31,4 %), si bien que « pour la première fois » le chiffre d'affaires (258,2 milliards de yens) a dépassé, de peu, celui du Japon (257 milliards de yens). Avec une mention spéciale pour la Chine, la Corée du Sud, l'Asie du Sud-Est et l'Océanie, a précisé Fast Retailing dans un communiqué.

Le groupe du milliardaire Tadashi Yanai se félicite par ailleurs d'avoir renoué avec les profits aux Etats-Unis, après des pertes à répétition. Il cite aussi les bons débuts de sa première boutique à Barcelone, en Espagne, et « des performances solides en France et Russie ».

Dans l'archipel, le chiffre d'affaires de l'enseigne s'est amélioré de 7,6 % sur un an, porté par « une vigoureuse demande » de vêtements d'automne-hiver, en particulier ceux de la gamme « HeatTech » en tissu « technique » qui conserve la chaleur corporelle.

Après ce début d'exercice encourageant, le groupe, qui comprend en outre les marques GU, Comptoir des Cotonniers ou encore Princesse tam.tam, a réitéré ses estimations pour l'ensemble de son exercice décalé 2017-18, qui s'achèvera en août. Il vise toujours des recettes de 2 050 milliards de yens (+10,1 % sur un an), un bénéfice d'exploitation de 200 milliards de yens (+13,4 %) et un bénéfice net de 120 milliards de yens (+0,6 %).

Le tout grâce à un réseau mondial de magasins qui devrait compter à la fin de l'exercice 3 503 points de vente (incluant les boutiques franchisées), dont 1 246 Uniqlo à l'étranger et 831 au Japon.

A plus long terme, la firme, qui ne donne pas de date précise, ambitionne de devenir « numéro un du secteur » avec des ventes de 5 000 milliards de yens et un bénéfice opérationnel de 1 000 milliards.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.