×
Publicités
Publié le
12 juil. 2006
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Freddy investit le marché français

Publié le
12 juil. 2006

Marque familiale créée en 1976, Freddy est devenue en trente ans le n°1 de la danse et du fitness dans son pays d'origine qu'est l'Italie. Exportée sur le marché français jusqu'en 1996 comme spécialiste de la danse -- notamment la danse classique, la griffe est testée depuis huit mois à Intersport et Sport 2000 ainsi qu'à Citadium où elle a bénéficié d'un corner pendant la deuxième quinzaine du mois de mars.


Collection Freddy printemps-été 2006

Bénéfiant de trois orientations -- Athlétiques, Music to Wear et Dance Academy, les 1 500 références proposées par saison ciblent tout type de consommateurs sur les marchés niches que sont la danse et le fitness.

Distribuée dans 2 300 points de vente en Italie, Freddy souhaite se développer sur les continents européen et asiatique. Partenaire de la Scala de Milan et sponsor des athlètes italiens pour les Jeux olympiques de Pékin, ce spécialiste de la danse et du fitness veut intégrer les marchés de la Corée, du Japon, de la Chine mais aussi de la Grèce, de l'Allemagne, de l'Espagne et de la France.

"C'est en France que Freddy a décidé de faire ses premiers pas à l'international", affirme Jean-Michel Guérin, agent général de la marque en France. Fort d'un chiffre d'affaires de 52 millions d'euros en 2005 contre 15 millions en 2000, Freddy s'était retiré de l'hexagone il y a près de dix ans pour recentrer ses priorités sur la diversification de ses collections qui proposent à présent vêtements, accessoires et chaussures. C'est au premier semestre 2006 que Freddy a fait son grand retour sur la scène nationale en sponsorisant la tournée de la Star Academy. Mais c'est un public féminin plus mature que cible aujourd'hui cet activiste de la danse.

Dès cet été, l'offre féminine de Freddy, qui représente près de 56 % de l'offre globale de la marque, est à découvrir ou redécouvrir chez Citadim sur un corner agrandi puisque sa surface passe de 30 m² à 55 m² ainsi qu'au quatrième étage des Galeries Lafayette du boulevard Haussmann à Paris. Actuellement en discussion avec La Redoute, Freddy pourrait également s'installer en province au sein d'autres grands magasins Galeries Lafayette. Jean-Michel Guérin espère près de 90 points de vente dès l'automne sans réseau monomarque à l'image de son maillage italien et avec certaines adresses très "mode" grâce à une collection très mix and match. "Pourquoi pas Colette et L'Eclaireur", confie-t-il.

Quant à l'offre masculine, elle pourrait faire son apparition en septembre dans un nouveau concept store dédié à l'homme et à ses univers vestimentaire et cosmétique dans le quartier du Marais à Paris.

C'est aussi avec des campagnes de communication et du sponsoring que la marque compte bien faire parler d'elle. D'ailleurs, 10 à 12 % de son chiffre d'affaires est investi dans ces modes de promotion. A la rentrée, fleuriront des parutions dans la presse féminine (Elle, Cosmopolitan et Glamour) aux mois de septembre et d'octobre.

Un consumer magazine sera disponible dans les points de vente de la griffe et présentera l'offre femme, homme et enfant de Freddy. Publicités télévisuelles (29 % du budget marketing), sponsoring d’émissions, d'’athlètes et instructeurs fitness, d’évènements ou de lieux sont pratiqués dans le pays d'origine de la marque qui devrait étendre cette stratégie au territoire français.

En cinq ans, Freddy souhaite réaliser un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros et devenir la marque "fashion" de référence sur le marché français du sport Wellness en s’imposant comme l'alternative à la distribution sport pour développer les ventes femme sur un marché en devenir.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com