×
5 787
Fashion Jobs
Publicités

Fusalp grandit hors des montagnes

Publié le
today 24 oct. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En 2017, Fusalp s’affirme en dehors des montagnes. La marque, née soixante-cinq ans plus tôt dans les Alpes et liée au ski, s’est clairement aventurée hors des pistes enneigées cet été. Après avoir ouvert une boutique de bord de mer avec un partenaire à Saint-Jean-de-Luz, Fusalp vient d’inaugurer un superbe magasin rive gauche à Paris, au 155 boulevard Saint-Germain.

Fusalp printemps-été 2018 - Fusalp


Pour la marque, cette ouverture, la troisième dans la capitale, marque un peu plus son ambition de développer sa relation avec une clientèle urbaine. Lors de la reprise de la marque en 2014 par Alexandre Fauvet, Sophie Lacoste et Philippe Lacoste, la nouvelle équipe dirigeante a opté pour une refonte stratégique. S’appuyant sur l’histoire sportive de Fusalp, les dirigeants ont décidé de repositionner la marque sur un segment sport-mode premium. « De fait, nous sommes sortis de tout un pan de la distribution sport, explique Sophie Lacoste à l'occasion de la présentation de la saison printemps-été 2018 à Paris. Cela a nécessité une période de transition pour réaliser un transfert de clientèle ».

Le volet urbain prend donc de l’ampleur sous la direction artistique de Mathilde Lacoste avec notamment, pour la prochaine saison, des pièces toujours en lien avec les racines sport par leurs coupes ou les matières, mais clairement orientées ville. Le travail est marqué sur des combinaisons fluides et l’introduction de chemises pour la femme. On note au passage une collaboration avec les maillots de bains Cardo Paris pour l’été prochain : « Nous avons les liens avec le ski, mais nous ne faisons pas de référence particulière à un univers. Ce que nous travaillons, c’est la fluidité et la vitesse, souligne Sophie Lacoste. Aujourd’hui, l’urbain représente 20 % de nos ventes et nous visons à terme un équilibre à 50-50 avec le ski. Par ailleurs, nous avons déjà atteint l’équilibre entre l’homme et la femme ».

Des ambitions qui devraient être soutenues par l’ouverture de Saint-Germain-des-Prés qui permet de toucher une clientèle internationale, notamment américaine, mais aussi la nouvelle boutique dans le centre commercial Beaugrenelle, toujours à Paris.

Aujourd’hui Fusalp compte 25 magasins, dont 12 succursales. La marque entend continuer son développement sur les deux volets, en propre et avec des partenaires. Elle installe un troisième point de vente à l’enseigne en Suisse dans un grand magasin de Gstaad et s'est lancée dans le "travel retail", avec un premier corner en duty free à Macao en Chine. Elle prépare aussi pour cet hiver des ouvertures avec des partenaires à Courchevel, sur 200 mètres carrés, et dans le centre de Chamonix, sur 80 mètres carrés.


Sophie Lacoste - Fusalp


L’extension de son réseau et surtout le travail progressif réalisé sur les collections ont permis à Fusalp d’améliorer ses ventes ainsi que ses ratios. Après avoir réalisé 11,2 millions d’euros de chiffre d’affaires sur son exercice 2016/17 clos fin mai, ses dirigeants pensent approcher les 16 millions d’euros sur l’exercice en cours (contre 6 millions au moment de la reprise) et expliquent avoir atteint le seuil de rentabilité.

L’enjeu est à présent un développement international qui représente actuellement 20 % de ses ventes. « Nos principaux marchés export sont la Grande-Bretagne et la Corée du Sud. Nous cherchons un partenaire sur le marché américain, mais il est vraiment important de bien choisir celui-ci. Il doit nous permettre de pénétrer correctement le circuit des grands magasins américains. A terme, l'international pourrait peser 40 % des ventes ».

La marque sera encore présente au Pitti Uomo et à l'Ispo pour assurer sa visibilité auprès de partenaires internationaux. D’ici là, Fusalp va s’adresser aux Françaises. Le label initie sa première campagne d’envergure nationale pour la fin octobre, avec une présence sur les réseaux sociaux mais aussi en "print" dans les magazines.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com