×
6 626
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
27 mars 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

G-III Apparel solide en 2017 et confiant pour 2018

Publié le
27 mars 2018

En 2017, l'intégration de Donna Karan et DKNY permet au groupe américain G-III Apparel d'afficher une croissance de 18 % par rapport à 2016. Le groupe, propriétaire de Vilebrequin, Andrew Marc, Marc New York, Eliza J et Jessica Howard, qui produit et distribue certaines lignes de Calvin Klein et Tommy Hilfiger et qui possède la licence Karl Lagerfeld aux Etats-Unis, a ajouté 230 millions de dollars à son chiffre d'affaires sur son exercice clos fin janvier avec les deux marques rachetées à LVMH fin 2016.


DKNY et Donna Karan apportent 230 millions de dollars à l'activité du groupe en 2017-18 - DKNY


Au final, le groupe affiche un chiffre d'affaires global de 2,81 milliards de dollars contre 2,39 milliards un an plus tôt. Sa croissance, sans DKNY et Donna Karan, est de 8 %.

« Nous avons terminé l'exercice avec l'activité de Calvin Klein passant la barre du milliard de dollars et une belle performance dans toutes les catégories, explique Maurice Goldfarb, le PDG, dans un échange avec les analystes financiers. Nous avons plus que doublé les ventes des produits Tommy Hilfiger, à 275 millions de dollars. Nous avons doublé les ventes de produits de la marque Karl Lagerfeld Paris. »

Le groupe explique aussi avoir enregistré une croissance autour de 5 % sur le marché américain et à deux chiffres hors des Etats-Unis pour Vilebrequin. La marque a notamment ouvert dans un hôtel de luxe à Sanya City et table sur cinq ouvertures cette année.

Côté boutiques, le groupe explique revoir son réseau entre ses différentes marques. Ainsi, la dynamique retail de G.H. Bass et Wilsons étant au repli, le groupe a converti huit de ses magasins en Karl Lagerfeld et cinq autres en DKNY.

Au final, le groupe a vu ses résultats opérationnels passer de 93 à 154 millions de dollars. Et son résultat net grimper de 52 à 62 millions de dollars.

Pour 2019, le groupe, qui entend s'appuyer sur la montée en puissance de nouvelles lignes DKNY et sur son développement en Chine via sa coentreprise qui sera active au second semestre, table sur un chiffre d'affaires de 2,94 milliards de dollars, soit une hausse de 4 %. Sa direction vise un résultat net entre 101 et 106 millions de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com