×
5 001
Fashion Jobs
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
6 juin 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

G-III poursuit sa croissance à deux chiffres au premier trimestre

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
6 juin 2018

Le groupe new-yorkais G-III, qui contrôle les marques DKNY, Donna Karan et Vilebrequin, et dispose de diverses licences de production et de distribution parmi lesquelles celles de Calvin Klein et Tommy Hilfiger, a vu ses ventes bondir de 16 % au premier trimestre de son exercice 2018/19. Son chiffre d'affaires a atteint sur la période close le 30 avril dernier le record de 611,7 millions de dollars (522 millions d'euros), contre 529 millions de dollars un an plus tôt.


Le groupe G-III est bénéficiaire sur les trois premiers mois de son exercice 2018 - Instagram: @DKNY

  
Conséquence de ces bonnes ventes, le résultat net du groupe s'est établi sur la période à 9,9 millions de dollars (8,4 millions d'euros), alors que  G-III accusait une perte de 10,4 millions de dollars lors du premier trimestre de l'exercice précédent.

« Nous sommes ravis d'avoir commencé l'exercice par un trimestre aussi réussi pour l'ensemble du groupe, s'est félicité le PDG, Morris Goldfarb. Nous espérons que cet élan se prolongera et nous sommes confiants pour le reste de l'année. Nous estimons que nos opportunités de croissance à long terme n'ont jamais été aussi nombreuses et nous restons concentrés sur l'amélioration de notre part de marché, sur l'accélération de notre croissance et de notre rentabilité, pour créer de la valeur auprès de nos actionnaires. »

G-III avait racheté Donna Karan International - et ses marques Donna Karan et DKNY - à LVMH en 2016 pour 650 millions de dollars (554,6 millions d'euros) et connaît depuis une croissance ininterrompue de ses ventes.

Au cours de l'exercice fiscal 2017/18, clos le 31 janvier dernier, l'entreprise avait ainsi affiché une augmentation de ses ventes de 17,6 %, à 2,81 milliards de dollars (2,39 milliards d'euros), dont 258 millions de dollars grâce à Donna Karan et DKNY. Le groupe avait terminé sur un résultat net de 62,1 millions de dollars (53 millions d'euros).
 
Un événement inattendu avait néanmoins menacé les affaires du groupe en octobre dernier, quand les propos controversés de Donna Karan visant à soutenir le producteur Harvey Weinstein avaient mené à la création du hashtag #BoycottDonnaKaran sur les réseaux sociaux, faisant chuter de 4 % le cours des actions de G-III et ce bien que Donna Karan n'ait plus de lien direct avec la marque qui porte son nom.

L'épisode ne semble ne pas avoir eu d'impact durable sur les affaires du groupe new-yorkais, qui a revu à la hausse ses prévisions annuelles. G-III vise pour l'exercice en cours un chiffre d'affaires de 2,97 milliards de dollars (2,52 milliards d'euros) et un résultat net compris entre 112 et 117 millions de dollars (entre 95 et 99 millions d'euros).
 
Pour le deuxième trimestre de l'exercice 2018/19, G-III table sur des ventes approchant les 590 millions de dollars  (501 millions d'euros), avec un bénéfice ou une perte compris entre -3,5 millions de dollars et +1,5 million de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com