×
Publicités
Publié le
24 févr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gap Inc. enraye sa chute en 2016 et vise la stabilité en 2017

Publié le
24 févr. 2017

Au sortir d’un exercice clos fin janvier en légère contraction à 15,5 milliards de dollars de ventes, le groupe Gap table pour l’année 2017 sur un nouveau retrait des ventes, notamment en raison de taux de change défavorables.
 

Odnavy.com


Si les chiffres annuels pouvaient être déduits dès la publication des chiffres du quatrième trimestre, la publication des résultats apporte cependant des précisions sur le découpage des ventes. Comme souvent, seule Old Navy peut se targuer d’une progression, avec des ventes passant de 6,6 à 6,8 milliards de dollars, tandis que Banana Republic chute de 2,6 à 2,4 milliards.
 
Gap voit pour sa part ses ventes reculer de 5,7 à 5,4 milliards d’euros. Recul qui est notamment sensible aux Etats-Unis, où le chiffre d’affaires s’est contracté de 5,8 %, à 3,1 milliards de dollars. La chute est plus franche en Europe, où les ventes se sont effondrées de 13,22 %, à 630 millions d’euros, tandis que les résultats sont restés stables en Asie.

Des chiffres qui étaient attendus. Début 2015, le groupe lançait une vaste politique de restructuration de son réseau, annonçant la fermeture de 175 boutiques aux Etats-Unis et la réduction de sa présence à l'étranger. En juin 2016, Gap Inc. ajoutait au décompte 75 magasins supplémentaires à l'international, sonnant notamment le glas d'Old Navy au Japon, mais aussi la fermeture du réseau physique de Banana Republic en Europe.
 
Les taux de change ont eu un impact négatif évalué à 20 millions de dollars sur les résultats annuels. Et c’est pour cette même raison que le groupe indique tabler pour l’exercice 2017 sur des ventes en légère contraction. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com