×
6 548
Fashion Jobs
SUNCOO
Responsable Approvisionnements et Flux
CDI · PARIS
BUREAU DE PRESSE CATHERINE MIRAN
Chargé(e) de Développement
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Chef de Projet Sap/Marchandises H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Dropshipping - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
LOUIS VUITTON
Gestionnaire de Stock - Marseille - CDI (H/F)
CDI · MARSEILLE
HIPANEMA
Chef de Projet Digital E-Commerce H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Key Account Manager Beauté (Secteur Packaging)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Projets Finance - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Pilote de Flux - H/F CDI
CDI · SAINT-WITZ
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable Marketplace - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
CULTURA
Chef de Groupe Activités Créatives et Artistiques
CDI · MÉRIGNAC
SWAROVSKI
CDI - Responsable Régional (H/F) - Sud Est
CDI · MARSEILLE
RMS
Directeur Commercial Monde PAP Femme Resort - H/F - Paris
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable CRM
CDI · PARIS
TEXDECOR GROUPE
Commercial Terrain b to b Sud Est France
CDI · NICE
THE SWATCH GROUP (FRANCE) SAS
CDI- Chargé Adv et Commercial Omega (H/F)- Paris
CDI · PARIS
DAMARTEX
Business Developer E-Commerce - H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
Publicités

Gap, première marque de vêtements américaine à produire made in Birmanie

Par
AFP
Publié le
today 9 juin 2014
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rangoun, 9 juin 2014 (AFP) - Le géant de l'habillement Gap va devenir la première marque américaine à fabriquer des vêtements "made in" Birmanie, a indiqué l'ambassade américaine à Rangoun, plus de dix ans après l'imposition de sanctions qui avaient particulièrement touché le secteur textile.

campagne Gap printemps 2014


Depuis la dissolution de la junte en 2011, le gouvernement quasi-civil a lancé des réformes spectaculaires, permettant la levée de la plupart des sanctions occidentales. La marque américaine Gap vendra des produits fabriqués dans deux usines de Rangoun à partir de cet été, dernier signe de l'ouverture d'un pays à l'économie ravagée par près d'un demi-siècle de dictature militaire.

"L'industrie textile est prête à devenir une source importante d'emplois, d'exportations et d'opportunité pour les habitants de ce pays", a indiqué l'ambassade dans un communiqué. Gap mènera en partenariat avec l'agence américaine pour le développement USAID un projet de formation des femmes, majoritaires parmi les ouvriers du textile. "En entrant en Birmanie, nous espérons aider à accélérer la croissance économique et sociale dans le pays", a commenté Wilma Wallace, une responsable de Gap.

Les exportations textile, qui avaient atteint un pic de 850 millions de dollars en 2001, avaient chuté après l'imposition des sanctions américaines en 2003, réponse au nouveau placement en détention de l'opposante Aung San Suu Kyi, selon des chiffres de l'industrie de l'époque.

Les réformes économiques et politiques lancées ces trois dernières années ont fait naître l'espoir d'une relance de l'économie d'un des pays les plus pauvres du monde. La Birmanie, riche en ressources naturelles et forte d'une population de 60 millions d'habitants, aiguise également l'appétit des investisseurs étrangers.

Des entreprises américaines, comme Coca Cola et Pepsi, Chevrolet et Ford, ont déjà officiellement repris la vente de leurs produits dans le pays. Les exportations américaines vers la Birmanie ont grimpé de 9,8 millions de dollars en 2010 à 145,7 millions en 2013, tandis que les importations de Birmanie sont passées de zéro en 2012 à 30,1 millions l'an dernier.

Le communiqué de l'ambassade, publié après la signature du partenariat entre USAID et Gap samedi, a souligné que la marque américaine s'assurerait que les deux usines respectent les droits de l'Homme et des critères internationaux en matière de conditions de travail. Le secteur textile a été pointé du doigt ces dernières années en Asie en raison d'inquiétudes quant à la sécurité et aux conditions de travail d'ouvriers produisant pour des grandes marques internationales.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.