×
6 703
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
2 mars 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gap repart de l’avant, enregistrant une progression de 3 % en 2017

Publié le
2 mars 2018

La restructuration du groupe Gap porterait-elle ses fruits ? Dépassant les prévisions des observateurs, le géant américain de l'habillement a publié ses résultats pour l’exercice 2017, clos le 3 février 2018 : son chiffre d’affaires global a ainsi grimpé de 3 % sur l’année, à périmètre comparable, pour atteindre 15,9 milliards de dollars (12,9 milliards d’euros). En 2016, Gap avait généré 15,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires, en baisse de 2 % par rapport à 2015, toujours à périmètre constant.


La collection « Logo remix », rééditant les logos historiques de l'enseigne. - Gap


Si le groupe compte toujours beaucoup sur le dynamisme de sa marque jeune Old Navy pour garder la tête hors de l’eau, il s’avère que son enseigne phare Gap a ralenti sa chute en 2017 : Old Navy progresse de 6 %, tandis que Gap recule de 1 % (contre -3 % en 2016). Banana Republic suit la même tendance, puisque l’enseigne affiche un repli de 2 %, contre -7 % l’année précédente. Le bénéfice net du groupe atteint lui 848 millions de dollars sur l’année 2017, contre 676 millions générés en 2016.

Le bilan annuel fait état de disparités géographiques. L’activité toutes marques confondues fléchit en Europe (-6,9 %) et surtout en Asie (-18 %), tandis qu’elle progresse aux Etats-Unis (+4,8 %), même si la marque Gap recule de 1,5 % sur son marché domestique. Les ventes enregistrées aux Etats-Unis représentent dorénavant 80 % du chiffre global du groupe, contre 77 % l’an dernier. Il faut également noter que cet exercice fiscal s’étendait sur 53 semaines, contre 52 semaines en 2016.

Pour précision, au quatrième trimestre, le chiffre d’affaires dégagé par le groupe a progressé de 7,9 %, pour s’établir à 4,78 milliards de dollars. A périmètre constant, les ventes ont grimpé de 5 %, Old Navy affichant une hausse de 9 % et Gap montrant une stabilité, contrairement aux attentes des analystes, qui prédisaient une baisse de 0,5 %.

Si le groupe tend à retrouver des couleurs, Art Peck, le PDG du groupe, a pourtant annoncé plus tôt en février le départ du président de l’enseigne Gap, Jeff Kirwan, sur décision conjointe. « Bien que je sois satisfait de nos progrès sur la santé de la marque et la qualité des produits, nous n’avons pas atteint l’excellence opérationnelle et la croissance des bénéfices que nous pensons possibles pour Gap », avait déclaré Art Peck.

Confiant pour l’année à venir, le groupe estime « positionner la société dans une dynamique de croissance à long terme », livre le directeur financier, Teri List-Stoll. Des ventes stables voire légèrement en hausse sont anticipées pour 2018. Continuant sa restructuration, le groupe concentrera les ouvertures de magasins pour ses marques Old Navy et Athleta, tandis que les fermetures toucheront en priorité Gap et Banana Republic.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com