×
4 949
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
17 avr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gérard Darel contraint de renégocier sa dette

Publié le
17 avr. 2014

C’est cette fois, après Camaïeu et parallèlement à Vivarte, la société Gérard Darel qui serait rattrapée par le remboursement de sa dette. Selon le Figaro, la société de prêt-à-porter cherche à renégocier cette dette auprès de sa douzaine de créanciers. La société a été acquise en 2008 par le fonds Advent International pour 300 millions d'euros.

Le magasin Gérard Darel récemment ouvert au rez-de-chaussée de son siège rue Réaumur


Cette mission échoue à Sandrine Lilienfeld, arrivée en août dernier de chez Naf Naf, à la présidence de Darel. Elle a déjà eu à connaître comme présidente de cette filiale une situation équivalente dans la maison mère de Naf Naf, Vivarte.

Un autre protagoniste issu de Vivarte est d'ailleurs très impliqué chez Darel. Il s’agit d’Antoine Metzger, l’ancien dirigeant de Vivarte, entre Georges Plassat et Marc Lelandais, qui est depuis quelques mois vice-président du conseil de surveillance de la société de prêt-à-porter.

Antoine Metzger, ex-dirigeant de Vivarte, a rejoint le conseil de surveillance de Gérard Darel il y a quelques mois


Sans nul doute, les difficultés du marché de l’habillement compliquent la situation de Gérard Darel. Les chiffres 2013 ne sont pas publiés. Mais l’activité de la société principale du groupe, Design Sportswears, comprenant les marques Gérard Darel et Pablo, se serait montée à 156,2 millions d’euros en 2012, contre 155,6 millions l’année précédente. Mais le résultat net lui est passé de 11,7 millions à 4,8 millions entre 2011 et 2012.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com