×
Publicités
Publié le
13 déc. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gianfranco Ferré: un avenir incertain

Publié le
13 déc. 2013

La relance tant attendue de Gianfranco Ferré ne semble toujours pas à l’ordre du jour. Ces deux dernières années, la marque de prêt-à-porter n’a vraisemblablement pas beaucoup bénéficié, en effet, des grands investissements promis par Paris Group, la société de Dubaï détenue par la famille Sankari, qui a racheté la griffe en 2011. Par ailleurs, elle s’est séparée ces derniers mois de tous les liens qui la rattachait encore à l’Italie.

Le derrnier défilé de Gianfranco Ferré à Mlan en septembre 2013 (Photo: Pixelformula)


Après la cession, en novembre, de son siège historique de Via Pontaccio, à Milan, à la marque napolitaine Kiton, c’est autour des stylistes Stefano Citron et Federico Piaggi de tirer leur révérence. Le duo avait repris la direction artistique du label en novembre 2011 suite à l’arrivée des nouveaux propriétaires, succédant à Tommaso Aquilano e Roberto Rimondi. «Stefano Citron et Federico Piaggi ne travaillent plus pour Gianfranco Ferré et la griffe ne défilera pas lors de la prochaine fashion week de Milan, en janvier, dédiée à l’homme”, indique un porte-parole de la maison. Aucune présentation de la collection n’est prévue par ailleurs.

Spécialisé dans la distribution de grandes marques sur les marchés du Moyen-Orient et de l’Europe de l’Est, Paris Group s’est emparé de la marque suite au redressement du groupe italien It Holding, qui la détenait. Lors du rachat, le repreneur s’était fermement engagé à relancer cette marque icône du Made in Italy. En janvier dernier, Paris Group avait réaffirmé sa “volonté de maintenir l’activité en Italie et d’investir sur la marque”.

En fait, c’est la route inverse qui semble avoir été prise. Pour commencer, la boutique porte-drapeau de la marque de la très chic Via Sant’Andrea, à Milan, a fermé. Ont cessé par ailleurs les activités de Itc, l’historique site de production de Gianfranco Ferré à Bologne, tandis que se sont multipliées les querelles et procédures judiciaires entre Paris Group et les commissaires chargés par le gouvernement italien de gérer la cession de la marque.

Stefano Citron et Federico Piaggi (Photo: Pixelformula)


Avec la vente du siège de via Pontaccio et le départ des stylistes Stefano Citron et Federico Piaggi, la relance de la griffe semble plus que jamais compromise. Selon certaines rumeurs, le groupe de Dubaï aurait déjà vendu l’exploitation de la marque dans différents pays, comme il semble l’avoir fait aussi pour la marque Louis Féraud rachetée au même moment que Gianfranco Ferré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com