×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
3 août 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Giorgio Armani crée une fondation pour préparer sa succession

Par
Reuters
Publié le
3 août 2016

Le créateur italien Giorgio Armani a annoncé qu'il avait l'intention de créer une fondation à son nom et a ainsi pour la première fois donné des indications concernant ses projets de succession.

Giorgio Armani, qui a récemment fêté ses 82 ans, a fondé le groupe éponyme en 1975 et en est l'unique actionnaire.


Toujours très actif dans l'entreprise, il n'a jamais clairement indiqué qui pourrait être son successeur ou indiqué ses projets pour son groupe, qui s'étend de la mode aux cosmétiques en passant par le design d'intérieur et l'hôtellerie.

Giorgio Armani a déclaré dans un communiqué que la fondation « protégerait la gouvernance des actifs du groupe Armani et assurerait leur stabilité dans le temps dans le respect et en cohérence avec des principes qui sont particulièrement importants pour (lui) ».

Selon Luca Solca, analyste chez Exane BNP, « un scénario probable pour l'avenir serait de voir Armani intégré dans la fondation, dans le cadre d'un arrangement similaire à celui de l'horloger de luxe Rolex ».

Rolex est en effet contrôlé par une fondation nommée d'après son fondateur Hans Wilsdorf.

Armani, connu pour ses coupes nettes, est aussi considéré comme un candidat potentiel à une introduction en Bourse.

Selon Reuters, Giorgio Armani a aussi déclaré que la future direction de l'entreprise devrait s'engager pour « l'innovation et l'excellence », et devrait être appuyée par « des investissements adéquats, une gestion financière prudente et équilibrée, un recours limité à la dette et une approche prudente vis-à-vis des acquisitions ».

« Cette structure rendra certainement plus difficile, sinon impossible, un rachat de Giorgio Armani par un autre groupe. Giorgio Armani a toujours déclaré qu'il souhaitait maintenir l'indépendance de son groupe », a ainsi précisé Mario Ortelli, analyste chez Bernstein. Ce dernier a aussi ajouté qu'il « serait intéressant de connaître la gouvernance de la fondation afin de comprendre ses implications sur le plan de la gestion, de l'exploitation et des impôts ».

Giorgio Armani, dont la fortune est estimée par Forbes à 5,9 milliards de dollars (5,27 milliards d'euros), a déclaré en 2014 qu'il étudiait la possibilité de créer une fondation pour assurer le futur de son empire de mode, tout en ajoutant : « Je ne veux pas laisser des problèmes à ceux qui viendront après moi. »

Il avait aussi indiqué au fil des ans qu'il pourrait introduire le groupe en Bourse ou encore le vendre.

Le chiffre d'affaires d'Armani a progressé de 4,5 % l'an dernier, pour atteindre 2,65 milliards d'euros, faisant d'Armani le 2ème groupe de luxe italien, juste derrière Prada.

© Thomson Reuters 2023 All rights reserved.