×
Publicités
Publié le
21 nov. 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Giorgio Armani rejoint la Chambre de la mode italienne

Publié le
21 nov. 2013

En cette période de crise et d’incertitudes, Giorgio Armani a décidé de faire un geste en faveur de l'organisation de la mode italienne en s’inscrivant à nouveau auprès de la Chambre de la mode (CNMI), principale institution du secteur réunissant près de 140 marques et maisons de mode, dont il s’était dissocié en 1990.

Cette annonce intervient après des années de polémiques relancées en mai dernier par le nouveau vice-président de la Camera della Moda et patron de Prada, Patrizio Bertelli. Ce dernier avait attaqué avec virulence les stylistes figurant au calendrier des Fashion Weeks sans être inscrits auprès de l’association, en visant sans les citer nommément Giorgio Armani et Dolce & Gabbana.

Giorgio Armani



Le couturier milanais avait répliqué que trop de marques italiennes défilaient dans d’autres villes, en se référant notamment à Valentino et à la deuxième ligne de Prada, Miu Miu, qui présentent leur collection à Paris: "Ou bien ils rentrent eux aussi à Milan, ou bien je ne m’inscris pas à la Chambre de la Mode", avait-il menacé en substance, tout en restant présent dans le calendrier officiel.

Lors des deux dernières Fashion Weeks milanaises (en juin pour l’homme et en septembre pour la femme), Giorgio Armani avait fait néanmoins un pas en direction des institutions en mettant à deux reprises à disposition son théâtre pour accueillir le défilé d’un jeune designer, soit le célèbre espace Armani de Milan réalisé par l’architecte japonais Tadao Ando, qui accueillait jusque-là exclusivement les défilés de la griffe.

En septembre dernier, le styliste de Costume National, Ennio Capasa, semble avoir entendu l’appel d’Armani, puisqu’il est revenu sur les podiums milanais après avoir défilé plus de vingt ans à Paris.

Un geste qui semble avoir touché Giorgio Armani, comme il l’explique lui-même dans un bref communiqué pour justifier son changement d’attitude. "Tout en continuant de penser qu’il est nécessaire que toutes les marques italiennes reviennent défiler en Italie pour redonner du lustre à notre pays, je comprends, en tant qu’entrepreneur, qu’il faille du temps pour modifier certaines situations construites au fil des ans. J’ai apprécié le geste fait par Ennio Capasa, un pas important dans cette direction".

Le couturier souhaite toutefois que d’autres entreprises suivent cet exemple. "Il me semble juste et nécessaire, entretemps, de donner de mon côté moi aussi un grand signe d’engagement en faveur de la reprise de la vitalité de la mode italienne et un signe de confiance envers l’action que les autres marques adhérentes à la Chambre de la Mode se sont engagées à entreprendre", conclut-il.

Pour la Camera della Moda, cette décision est une bonne nouvelle. "Il est fondamental que les protagonistes du Made in Italy restent unis pour rendre le système italien plus compétitif. Et ce geste de la part de Giorgio Armani est un signal important qui va dans cette direction", se réjouit Mario Boselli, président de la Chambre de la Mode. Ne manque plus à l'appel que le duo Domenico Dolce et Stefano Gabbana...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com