×
Publicités
Publié le
10 avr. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Go Sport affine sa relation avec les marques

Publié le
10 avr. 2012

Pour l’équipe Go Sport, l’inauguration le 3 mai prochain de son magasin, revisité, de La Défense, devrait être le point d'orgue du déploiement de son nouveau concept de boutiques. Le réseau de magasins de sport s’est en effet engagé depuis près de deux ans dans la refonte de ses points de vente.


Le nouveau Go Sport de Lyon Confluence. Dans l'espace Go Man, l'enseigne met en avant Under Armour et Adidas, ainsi que sa marque propre Go Athli-tech. Photos Go Sport

Ouvert le 4 avril, le nouveau magasin de Lyon Confluence, présentait les dernières évolutions du concept. Sur 1000 mètres carrés et deux niveaux l’enseigne reprend donc ses points forts. Au rez-de-chaussée on trouve une zone évènementielle de 100 mètres carrés dès l’entrée du magasin, des espaces dédiés au fitness, au vélo, mais aussi à l’offre tennis et aux sports urbains. On note que l’offre chaussures et accessoires de randonnée a été dissociée de l’offre textile. Il faut monter à l’étage pour découvrir celle-ci, ainsi que les concepts Go Run, Go Swim et Go Shoes. Côté sports collectifs, pour des questions d’espaces, la direction a axé son offre sur le football.

Ce qui frappe ici, hormis le fait que les offres masculine et féminine soient séparées équitablement, c’est la mise en avant des marques. On trouve même, pour la première fois dans l’espace randonnée masculin, un corner Jack Wolfskin de 25 mètres carrés. "Nous affirmons notre positionnement technique, explique François Neukirch, directeur général de Groupe Go Sport. Ce que l’on souhaite, c’est s’ancrer dans la performance et les sports urbains. Notre volonté c’est d’être le premier média des marques".

Ainsi, même si l’enseigne conserve ses marques propres Go Sport, Athli-tech, Wanabee ou sa licence Ellesse qui fait partie de son top 6, elle laisse les marques exprimer leur identité via des visuels et un rayonnage dédié. Une approche très forte dans les rayons tennis et randonnée. Les espaces Go Run, Go Swim et Go Shoes privilégient une offre par type de pratique. "Nous avons pensé Go Shoes comme un espace de libre service et vente assistée pour qu'il ne soit pas pénalisant pour Courir (qui fait partie du même groupe, ndlr), explique Valérie Delpech, responsable de l’offre du groupe. La gamme est plus mode alors que Courir reste plus jeune et plus pointu. Nous allons aussi tester le Go Run 2 dans quatre magasins à partir de fin mai".

Nouveaux entrants

Confiante dans cette stratégie, l'enseigne entend renforcer son offre et laisse la porte ouverte aux nouveaux entrants. Ainsi, elle a récemment référencé la marque de chaussures suisse On Running, signé un accord avec les Américains d'Under Armour ou validé une distribution sur toute l’année avec Odlo. "Certaines marques ne souhaitaient pas venir chez nous auparavant. Le nouveau concept nous a permis de les convaincre. Sur certains magasins, nous sommes à +30% de ventes à surface comparable, explique la responsable de l’offre. Nous installons Jack Wolfskin dans 20 magasins à la nouvelle formule. Banana Moon revient avec ses maillots de bain. DC Shoes, qui ne voulait pas venir, arrive tout comme Hummel dans le Go Shoes. Nous attendons aussi la marque d’outdoor néozélandaise Icebreaker pour l’automne".

Autant d’arguments qualitatifs qui devraient permettre à l’enseigne d’attirer de nouvelles marques. Et ainsi valider son nouvel e-store prévu pour octobre, mais aussi séduire des partenaires pour le développement de la franchise dans les villes de moins de 60 000 habitants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com