×
Publicités
Publié le
7 févr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Gore-Tex prend des engagements écologiques

Publié le
7 févr. 2017

Gore-Tex annonce ses engagements environnementaux à l'horizon 2020. Acteur fort de l'outdoor avec ses membranes techniques utilisées par de nombreuses marques du secteur, la branche textile du groupe W.L. Gore & Associés a pris des engagements forts. Elle vise notamment la suppression des PFC (perfluorocarbures) de ses expéditions de laminés grand public. Soit, selon la société, environ 85 % des pièces sur le marché, qu'il s'agisse de vestes, de chaussures, de gants ou d'accessoires. L'utilisation de ces produits chimiques potentiellement polluants avait été pointée du doigt par une campagne médiatique de Greenpeace en 2016.

Gore-Tex annonce la suppression de la majorité de ses produits contenants des PFC à l'horizon 2020 - Gore-Tex


L'enjeu est de taille pour Gore-Tex. Plusieurs acteurs majeurs ont d'ores et déjà pris l'engagement de réduire ou de supprimer les PFC dans leurs produits. Pour répondre à leurs attentes, l'entreprise doit ainsi renforcer ses propositions alternatives. Elle explique s'être rapprochée de Greenpeace et précise que ses premiers traitements sans PFC doivent arriver en magasin pour l'automne-hiver 2018.

« En nous fixant des objectifs ambitieux pour l'élimination des PFC préoccupants pour l'environnement de nos produits textiles, nous renforçons notre engagement (dans la réduction de l'impact environnemental de ses produits), explique Christian Langer, membre de la direction textile. Nous souhaitons, en collaboration avec nos fournisseurs, atteindre notre objectif grâce à un programme d'innovation ambitieux qui impliquera le développement de nouveaux traitements DWR et de nouvelles membranes. »

En parallèle, Gore-Tex a pris des engagements en matière de certification. A l'horizon 2020, l'entreprise entend voir 100 % de ses laminés grand public certifiés Oeko-tex et répondre aux exigences de son standard 100, contre 90 % aujourd'hui. Elle souhaite aussi voir passer la part de ses laminés grand public homologués Bluesign de 70 % à 85 %.

Des engagements forts, que son concurrent et acteur important des membranes écoresponsables Sympatex s'est empressé de féliciter avec une once d'ironie. « Nous félicitons notre concurrent pour ce pas en avant qui arrive bien tard, selon nous, a lancé Rüdiger Fox, le PDG de Sympatex Technologies. Même s'il est dommage que la responsabilité environnementale soit seulement assumée par le secteur lorsque le public exerce une pression énorme en coopération avec des associations comme Greenpeace. »

Le dirigeant glisse d'ailleurs que les composants chimiques encore utilisés par Gore-Tex (PTFE) sont issus des PFC et souligne que ses produits n'en intègrent pas. Il invite ainsi Gore-Tex, non sans au passage mettre en avant son offre, à aller plus loin dans sa démarche.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com