×
6 765
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Guess s'appuie sur l'Europe et l'Asie pour grandir

Publié le
today 26 mars 2018
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Victor Herrero est concentré sur le business. Le directeur général de Guess, arrivé il y a deux ans pour redresser le groupe américain en grande délicatesse sur son marché, ne se préoccupe pas des accusations qui pèsent sur Paul Marciano, l'un des membres de la fratrie fondatrice. L'Espagnol est focalisé sur l'application de son plan en cinq points qui doit permettre à l'entreprise de retrouver des ratios séduisants sur l'ensemble de ses marchés.


Guess a bien progressé en Europe et en Asie - Guess


Sur l'exercice 2017-18, clos début février, son abnégation semble lui donner raison. Le groupe affiche un chiffre d'affaires de 2,364 milliards de dollars (1,9 milliars d'euros), en hausse de 8 %, porté par un dernier trimestre en hausse de 18 %, à 792 millions de dollars. Est-ce l'effet J-Lo ? Quoi qu'il en soit, Guess a vu sa dynamique positive s'accélérer au cours de son dernier trimestre. Les reculs de l'activité « retail » dans la zone Amériques se réduisent (-6 %), ramenant le repli à 11 % (833 millions de dollars) sur l'ensemble de l'exercice et ceci dans un contexte de fermetures de boutiques. « Nous avons fermé 62 magasins cette année en Amérique du Nord et obtenu une réduction de loyers pour 88 autres, détaille le directeur général. Nous avons à présent plus de flexibilité dans notre flotte de magasins aux Etats-Unis et au Canada. »

Mais surtout, le groupe a vu ses ventes bondir au dernier trimestre en Europe et en Asie (+40 %). Au final, sur l'exercice, ses ventes atteignent 999 millions de dollars en Europe (+27 %) et 309 millions en Asie (+24 %). Les ventes en gros en Amériques pèsent 150 millions (+3 %) et les revenus issus des licences 73 millions (+1 %).

« La croissance au dernier trimestre a été portée par des ventes en comparable en hausse de 18 % en Europe. Notre e-commerce en Europe continue de grandir rapidement. La taille de notre e-commerce européen approche bientôt celui de la zone Amériques, souligne Victor Herrero. Durant le dernier trimestre, nous avons ouvert 15 magasins en direct en Italie, France, Espagne, Portugal, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Russie et Pologne. Et nous tablons sur 60 autres ouvertures cette année. Après deux saisons de croissance à deux chiffres de nos ventes en gros, nous sommes aussi en route pour une troisième saison de progression ». Le dirigeant s'attend de plus à ce que cette croissance soit rentable. Son nouveau centre logistique, qui sera totalement opérationnel d'ici la fin de l'été, doit lui permettre d'améliorer sa marge.

La croissance est aussi au rendez-vous en Asie et notamment en Chine, où la marque a ouvert 25 nouveaux magasins au dernier trimestre. La Chine est clairement au programme sur l'exercice en cours, avec là aussi l'ambition d'ouvrir 60 magasins en Asie. Le groupe a par ailleurs ouvert sa première succursale à Singapour. Le groupe explique avoir amélioré sa marge brute de 470 points de base en Asie au cours du dernier exercice.

Sur l'exercice 2017-18, Guess a au global vu son résultat opérationnel progresser de 37 %, pour atteindre 187 millions de dollars. Sa marge opérationnelle est passée de 2,9 % à 3,6 % au cours du dernier exercice.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com