×
Publié le
16 avr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Guru en difficulté

Publié le
16 avr. 2014

Rachetée en 2008 par le colosse indien du textile Bombay Rayon Fashion Limited (BRFL), Guru n'est jamais parvenue à se relancer, et se trouve aujourd’hui à nouveau dans une phase difficile. La société BRFL Italie, propriétaire des marques Guru, Guru Gang et Guru G99, a déposé lundi 14 avril une demande de concordat préventif auprès du tribunal de Parme, annonce-t-elle dans un communiqué. L’entreprise a remis aux juges une demande de concordat "blanc", précise-t-elle. Sorte de pré-concordat lui permettant de poursuivre ses activités, le temps de trouver une solution.

Un look de la collection Guru présentée en janvier dernier


"La demande d’admission à la procédure d'insolvabilité, sur laquelle devra se prononcer le tribunal, est devenue nécessaire, parce que ces deux dernières années BRFL Italie n'a pu compter sur la recapitalisation prévue par le propriétaire indien, qui a dû procéder lui aussi de son côté à un important plan de restructuration de sa dette, l’empêchant de faire front aux investissements nécessaires pour la société italienne", explique l’entreprise dans la note.

Aman Agrawal, actionnaire du géant indien et administrateur délégué de BRFL Italie, a annoncé son "intention, néanmoins, de soutenir et de relancer Guru". L’entreprise est en train de préparer un plan de relance et de restructuration de sa dette, qu’elle soumettra au tribunal d'ici à quatre mois. Selon la presse locale, la dette de Guru s'élèverait à 78,5 millions d'euros. En 2012, le chiffre d’affaires était estimé à 20 millions et donc loin des 82 millions d’euros réalisés à la grande époque.

La marque de sportswear pour homme et femme, connue pour son célèbre logo à la marguerite, a été créée par Matteo Cambi en 1999. Après un succès retentissant, elle a connu différents déboires avant d'être rachetée par BRFL dans le cadre d’une procédure de faillite. Au cours des dernières années, le groupe indien a continué à investir dans la marque, sans parvenir à la relancer. Une injection d’argent frais était prévue, mais n’a pu se réaliser en raison des difficultés de la maison mère en Inde. Une situation, qui a conduit BRFL Italie à faire appel à la procédure de concordat.

La gestion de la ligne d’habillement Guru avait été confiée depuis peu en licence au groupe de production toscan Inghirami. Ce dernier avait présenté la première collection masculine en janvier dernier. Une collection construite dans le but de changer l'image de la marque et de la positionner dans un segment plus élevé. "Malheureusement, les résultats ont été négatifs. La marque n'est pas parvenue à pénétrer ce segment de marché, et nous avons décidé d’abandonner le projet", explique-t-on au sein de l'entreprise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com