×
6 712
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
16 déc. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

H&M ne doit pas utiliser de coton récolté par des ouvriers forcés de travailler

Par
AFP
Publié le
16 déc. 2012

LONDRES, 16 déc 2012 (AFP) - Le géant suédois de l'habillement H&M doit prendre des mesures concrètes pour ne pas utiliser de coton récolté par des personnes réduites au travail forcé en Ouzbékistan, a demandé dimanche une organisation non-gouvernementale de lutte contre l'esclavage.

H&M s'est engagé par écrit, tout comme une centaine d'autres entreprises depuis une année, à "ne pas sciemment" utiliser du coton ouzbek dans ses vêtements. Mais l'organisation britannique Anti-Slavery International, à l'origine de cette campagne, exige aussi des précisions sur les mesures prises pour respecter cet engagement.

Photo Leon Heal AFP.


"Nous voulons savoir ce qui se trouve derrière cet engagement, quelles sont les mesures que les sociétés ont prises pour s'assurer que le coton ouzbek ne soit pas dans leur chaîne d'approvisionnement", a déclaré Joanna Ewart-James de Anti-Slavery International, à l'origine de la campagne.

"Le problème est le recours au travail forcé dans les champs de coton, qui se trouvent au tout début de la chaîne d'approvisionnement, ce qui rend assez difficile de savoir sciemment ce qui se passe", a-t-elle ajouté à l'AFP.

"Il faut que les accords de vente (de H&M) stipulent que le coton ouzbek ne peut pas être utilisé dans les produits, et il faut un système qui précise la provenance du coton", a-t-elle estimé.

Anti-Slavery International explique avoir discuté ces deux derniers mois avec H&M, mais que la société a refusé de mettre dans ses contrats de vente l'interdiction du coton ouzbek. "C'est la raison pour laquelle nous leur demandons de le faire", a dit Joanna Ewart-James.

De son côté, H&M a insisté sur le fait que ses engagements relatifs au coton avaient été transmis à tous ses fournisseurs. "Toute entreprise qui utilise du coton dans ses produits a la responsabilité de trouver les moyens d'éviter l'utilisation du coton d'Ouzbékistan dans sa chaîne d'approvisionnement", a estimé H&M dans un communiqué.

"Nous ne voulons pas de coton ouzbek dans notre chaîne d'approvisionnement", a ajouté le groupe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.