×
6 272
Fashion Jobs
Publicités

H&M : une fin de premier trimestre difficile

Publié le
today 15 mars 2017
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le géant suédois H&M affiche pour le premier trimestre de son nouvel exercice, courant sur la période de décembre à février, une hausse de 4 % de ses ventes en monnaies locales, à 54,3 milliards de couronnes (5,6 milliards d’euros), et de 7 % en couronnes. Une croissance ralentie par la contre-performance du mois de février.
 

H&M Studio printemps-été 2017 - H&M


Le dernier mois de ce premier trimestre a connu une croissance de seulement 3 % des ventes en monnaies locales. La direction du groupe avance qu’un effet calendaire négatif aurait privé l’activité de 4 points de croissance additionnels.

Néanmoins, ces chiffres s’inscrivent dans un phénomène de normalisation de la croissance du groupe. Sur son dernier exercice annuel clos fin novembre 2016, le groupe a affiché une progression de 7 % de ses ventes à 222,8 milliards de couronnes (23,5 milliards d'euros). Un chiffre record mais toutefois inférieur aux attentes de la direction.

Une direction qui, pour la première fois depuis longtemps, comme l'a relevé FashionNetwork en janvier, a fait part dans son bilan annuel de sa volonté de fermer certains points de vente et de repenser la cartographie des magasins existants.

Sur les 430 ouvertures annoncées pour l’exercice en cours, une large partie concernera l'enseigne H&M, et notamment H&M Home, dont le développement doit s’accélérer. En revanche, seulement 70 à 80 ouvertures sont prévues pour les autres marques du groupe, à savoir Cos, Weekday, Cheap Monday, Monki et &Other Stories.
 
L’offre existante ne suffisant plus à maintenir le rythme de croissance du groupe suédois. Son enseigne phare présente régulièrement de nouvelles propositions comme récemment la ligne unisexe Denim United ou H&M Edition, une collection premium pour hommes. Surtout, Hennes et Mauritz (H&M) a évoqué le lancement d’une ou deux nouvelles marques. Un projet pour lequel la direction peut se reposer sur les 11 % de bénéfices nets réalisés l’an passé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com