×
Publicités
Publié le
14 juil. 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Han Chul Lee, vainqueur du concours de la jeune création ITS

Publié le
14 juil. 2013

Cette 12e édition de ITS (International Talent Support), le concours pour jeunes talents dans les secteurs de la mode, accessoires et bijoux, qui s’est tenue à Trieste ces 12 et 13 juillet, a confirmé la montée en puissance de l’Asie en matière de créativité, ainsi que la suprématie des écoles de mode britanniques (Royal College of Art, London College of Fashion, Central St. Martins College of Fashion).

Parmi les 30 finalistes sélectionnés (10 pour la mode, 10 pour les accessoires et 10 pour les bijoux), l’Asie s’est largement imposée avec de nombreux concurrents en provenance du Japon, de Chine et de Corée, mais aussi la présence cette année pour la première fois d’un designer indien. Ont été également sélectionnés pour la première fois à ITS une Irlandaise, un Bulgare et une Chypriote.

Un modèle de Han Chul Lee, vainqueur de la collection ITS de l'année


Le concours pour la catégorie mode a été remporté par Han Chul Lee, 35 ans, qui a présenté une collection pour homme d’un fort impact et d’un impressionnant savoir-faire technique. Le Sud-Coréen s’est inspiré du personnage Hannibal du film Le Silence des agneaux et des Yakusa, ces gangsters japonais qui dissimulent leurs tatouages sous d’impeccables costumes.

Il a proposé huit silhouettes mêlant à la fois l’élégance et le côté obscur et quasi animal de l’homme en utilisant le cuir (python, crocodile, etc.) pour reproduire à travers d’ingénieux tressages et traitements l’idée des tatouages et des excoriations sur la peau. Après des études de design dans son pays et une période de travail auprès d’une marque coréenne, Han Chul Lee s’est transféré à Londres, "centre mondial de la créativité", pour reprendre des études auprès du Royal College of Art en se spécialisant dans le menswear. Pour lui "ITS est une incroyable opportunité. C’est un rêve".

Han Chul Lee


Les finalistes pour la section mode ont particulièrement impressionné le jury, qui accueillait cette année le nouveau directeur artistique de Diesel, Nicola Formichetti. Le débat a été très vif pour départager les designers, si bien qu’un prix supplémentaire, The Business of Fashion Award, a été introduit. Ce afin de récompenser aussi le travail du jeune Britannique Felix Chabluk Smith (24 ans), du Royal College of Art, pour son somptueux travail sur le costume masculin revu à travers son histoire séculaire. "Cette année, les collections étaient très abouties et la plupart auraient pu être commercialisées. Il y a un niveau très élevé de maîtrise de la créativité, mais aussi technique", commente Floriane de Saint-Pierre, membre du jury.

La Chinoise Xiao Li a également ébloui le jury avec une collection pour femme très innovante et originale, et s’est vu remettre le très convoité prix Diesel. La designer de 25 ans provenant de la ville de Qing Dao, dans le nord de la Chine, qui rêve de travailler chez Balenciaga, a mêlé le tricot traditionnel et l'innovation technique, en utilisant du silicone reproduisant les dessins de la maille tressée pour réaliser des robes et pulls aux volumes arrondis extra-larges.

Un modèle de la Chinoise Xiao Li, qui a remporté le prix Diesel


Le prix pour les accessoires est allé à l’Allemand Leonard Kahlcke pour sa collection de chaussures masculines, tandis que le concours dans la catégorie bijoux a été remporté par l’Anglaise Lili Colley, qui a proposé des ouvrages à fort impact, aux formes géométriques et aux couleurs vives. Tous deux ont étudié au London College of Fashion. A signaler par ailleurs la présence de deux Françaises: Nelly Hoffmann, qui vient de terminer l’Ecole de la chambre syndicale de la couture parisienne, dont la collection de vêtements streetwear s’inspirant d’icônes religieuses a obtenu le prix Yoox.com, et Marie Cabirou, provenant de l’Institut français de la mode, dans la catégorie bijoux.

Rendez-vous incontournable de la créativité à travers le monde et formidable tremplin pour les nouveaux talents, ITS a été fondé il y a douze ans par Barbara Franchin et se finance uniquement grâce au soutien de divers sponsors, tels notamment Diesel, YKK et Swarovski ou encore Swatch, Modamont, Yoox, etc.


Les lauréats de ITS 2013
Mode
Prix Fashion Collection of the Year (15 000€): Han Chul Lee (Corée du Sud)
Prix The Business of Fashion: Felix Chabluk Smith (Royaume-Uni)
Prix Diesel (25 000€ + un stage de six mois): Xiao Li (Chine)
Prix Spécial (5 000€): Tomohiro Sato (Japon)
Prix Yoox.com: Nelly Hoffmann (France)
Accessoires
Prix ITS (5 000€): Leonard Kahlcke (Allemagne)
Prix YKK(10 000€): Percy Lau (Chine)
Bijoux
Prix Swarovski Elements (10 000€ + un stage de six mois): Lili Colley (Royaume-Uni)
Prix Swatch: (5 000€ + collaboration avec la marque): Milko Boyarov (Bulgarie)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com