×
Publié le
18 juin 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Harmont & Blaine débarque en France pour s’attaquer à l’Europe

Publié le
18 juin 2015

Harmont & Blaine met le turbo sur l’étranger. Le groupe de mode napolitain, qui a ouvert en octobre 2014 son capital à hauteur de 35 % au fonds d’investissement italien Clessidra, vient de recruter François-Olivier Gerreboo, l’ex-patron de Gant France, pour développer sa première filiale dans l’Hexagone.

"C’est une entreprise de dimension internationale, qui a gardé son esprit familial et a aujourd’hui les moyens de ses ambitions", résume le manager français, rencontré sur le Pitti Uomo, où la marque d’habillement informel pour homme, femme et enfant a fait son grand retour cette saison, après quelques années d’absence.

Harmont & Blaine lâche les teckels sur Florence... et bientôt en France


"Harmont & Blaine prend un peu la place occupée par Façonnable il y a 10 ans, avec un produit de vacances à l’inspiration méditerranéenne, qui a un grand potentiel sur un marché où il n’y a plus que de la mode américaine", poursuit le Français, qui prévoit "un développement par les côtes atlantique et méditerranéenne" où, avec ses couleurs acidulées sentant l’été, la marque devrait faire un tabac.

Fondée par Domenico Menniti et ses frères, le label dont le logo est un teckel, a assis son succès sur une offre ample avec "un produit raffiné de très bonne qualité à un prix abordable". Plus de 50 % de la production est italienne, et 98 % européenne.

En 2014, son chiffre d’affaires a atteint 75 millions d’euros, dont 80 % en Italie et avec le menswear. Il dénombre aujourd’hui 60 points de vente en Italie et 72 à l’étranger, entre Europe de l’Est, Russie, Espagne, Amérique du Sud et Moyen-Orient. Et souhaite s’attaquer désormais au Vieux Continent.

"La France est au centre de l’échiquier du développement de par sa position centrale et sa proximité avec la culture italienne. De là, la marque s’étendra ensuite vers l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Benelux et l’Europe du Nord", explique François-Olivier Gerreboo.

L’implantation dans l'Hexagone devrait démarrer assez vite, puisque Harmont & Blaine est sur le point de signer deux emplacements de boutiques, "l’une de 300 m2 à Paris avec une position très visible entre Madeleine et Opéra, et l’une à Cannes avec une ouverture prévue peut-être déjà durant l’été", précise le country manager.

Pour ce qui est du canal wholesale, un accord a été signé avec un agent, Arnaud Collet, qui travaille avec Joe Sand, l’objectif étant d’atteindre une cinquantaine de points de vente en 2016. Des discussions sont amorcées aussi avec les grands magasins.

"C’est du casual haut de gamme avec un grand effort fait sur le positionnement des prix. Les mailles et jersey sont superbes. Il y a aussi une gamme de polos personnalisables pour les revendeurs. Ça donne une touche de raffinement", conclut François-Olivier Gerreboo.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com