×
Publicités
Par
AFP
Publié le
30 juin 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Haute Couture : Galliano diorissime

Par
AFP
Publié le
30 juin 2008

PARIS, 30 juin 2008 (AFP) - A tout ceux qui voudraient enterrer la haute couture, John Galliano pour Christian Dior a apporté lundi 30 juin une démonstration éblouissante de sa vitalité, au premier jour des défilés, avec une collection "diorissime" qui revisite avec brio pour l'hiver prochain les codes de la maison.


Christian Dior collection automne-hiver 2008/2009
Photo : François Guillot/AFP

Tout au long d'une présentation accueillie avec enthousiasme par les centaines d'invités entassés dans une tente plantée dans les jardins du Musée Rodin, le créateur britannique a multiplié les citations à Christian Dior: la collection est "totalement Dior", résume-t-il d'ailleurs lui-même dans un texte remis au public.

La silhouette "New Look" qui fit sensation et même scandale en 1947, avec sa taille fine et ses amples jupes au métrage de tissu impressionnant, les célèbres tailleurs "Bar" à basques qui sculptent le corps, les drapés Dior, l'imprimé léopard, le motif cannage, notamment, sont subtilement revus par John Galliano.

De larges ceintures à basques en cuir verni noir, des ceintures-corsets à basques cloutées ou brodées étranglent la taille des tailleurs en soie ou de vestes en laine sur jupes de soie.


Christian Dior collection automne-hiver 2008/2009
Photo : François Guillot/AFP

Dans cette collection sans extravagance, les femmes portent des chapeaux cloches et accompagnent leurs robes transparentes, en soie ou en tulle, d'une veste en cuir, pourquoi pas de crocodile. La soie se décline en motif léopard mais surtout en douces nuances de bleu ciel, lilas, grège, rose.

Des robes en crin et soie, à la jupe gonflée comme des robes de princesse, des robes longues transparentes gris pâle ou rose -deux couleurs fétiches de la maison-, d'autres en cascades de volants ou bouillonnées de soie jusqu'au sol font sensation.

Une femme-papillon, en spectaculaire robe de tulle noire rebrodée de brillants, portant comme des ailes d'insecte repliées dans le dos, suscite des applaudissements enthousiastes.

Plusieurs personnalités, notamment la chanteuse Janet Jackson, les actrices Liv Tyler et Eva Mendes, l'ancien mannequin Claudia Schiffer, les journalistes Patrick Poivre d'Arvor et Claire Chazal ont assisté au défilé.


Stéphane Rolland collection automne-hiver 2008/2009
Photo : Pierre Verdy/AFP

Quelques heures auparavant, le styliste Stéphane Rolland avait donné le coup d'envoi des quatre jours de défilés avec une collection en noir, nuances de blancs, gris et argent, riche en robes courtes et gonflées sur le devant, longues jusqu'au sol dans le dos.

Cet ancien styliste de la maison Jean-Louis Scherrer, qui a fondé sa propre maison de couture l'année dernière, propose aussi de courtes robes aux cascades de volants ou de plis plats. Un gros nœud-papillon, une fleur de tissu géante, des pétales donnent du volume aux silhouettes.

La collection est "complètement basée sur l'art contemporain", a expliqué le styliste à l'AFP. Il a précisé s'être notamment inspiré du travail de Pierre Soulages, le peintre du "noir-lumière".

La collection est "basée sur l'ombre et la lumière, le mouvement", a indiqué le créateur. "C'est presque un hommage aux photographes et aux cameramen, c'est pour cela que je n'ai pas fait de gamme de couleurs", ajoute-t-il. Il souligne avoir voulu "mettre l'accent sur la coupe, le détail du travail, l'asymétrie pour créer le mouvement".


Adeline André collection automne-hiver 2008/2009
Photo : Pierre Verdy/AFP

Fidèle à son style très épuré, Adeline André a proposé des manteaux évasés en "ailerons" qui abritent des poches, d'autres à grandes "poches-oreilles" pendant à l'extérieur du vêtement.

La créatrice aime la soie et a notamment dessiné des robes aux "manches-ailes", longs pétales de soie qui, lorsqu'on écarte les bras, se déploient comme des ailes soyeuses.


Christophe Josse collection automne-hiver 2008/2009 - Photo : Pierre Verdy/AFP

De son côté Christophe Josse, un ancien de la maison Torrente, évoque "les films des années 40 et 50 et les sentiments nostalgiques", pour une collection qui fait la part belle aux courtes robes en mousseline plissée ou fluides, en soie brodée. Des feuilletages de pétales, des ruchés apportent du volume aux épaules ou au col.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.