×
Publicités
Par
AFP
Publié le
13 juil. 2012
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Helly Hansen passe aux mains d'un fonds de pension public canadien

Par
AFP
Publié le
13 juil. 2012

OSLO, 13 juil 2012 (AFP) - Un fonds de pension public canadien a annoncé vendredi l'acquisition de la marque norvégienne de textile Helly Hansen (HH), appréciée par les skieurs et les marins.


Helly Hansen garde le cap outdoor. Visuel Helly Hansen

Le fonds de pension des enseignants de la province de l'Ontario, Teachers', a indiqué dans un communiqué avoir racheté 75% des parts de l'entreprise à Altor Fund, un fonds suédois, pour un montant non dévoilé.

Teachers' a indiqué vouloir développer la marque en dehors des marchés européens, où elle est la mieux implantée.

"L'assise financière solide du fonds et son étendue mondiale seront des atouts inestimables à un moment où nous cherchons à donner une expansion internationale à la marque, en particulier en Amérique du Nord", a affirmé le directeur général d'Helly Hansen, Peter Sjolander, cité dans le communiqué.

Altor Fund, qui avait racheté HH en 2006, conserve 25%. Il a affirmé dans un communiqué avoir fait passer l'entreprise de pertes à "des marges bénéficiaires parmi les plus élevées du secteur".

L'entreprise, fondée par un marin en 1877, ne publie pas de résultat autre que son chiffre d'affaires, de 1.576 millions de couronnes (212 millions d'euros) en 2011.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.