×
Publicités
Publié le
22 juil. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hermès ouvre sa seconde boutique au Brésil, sa première à Rio de Janeiro

Publié le
22 juil. 2016

Le quartier d'Ipanema, à Rio de Janeiro, a vu ces derniers temps une avalanche d'ouvertures de boutiques de marques de prestige. En voici une nouvelle à temps pour les jeux Olympiques avec l'arrivée d'Hermès qui, après sept années passées au Brésil, installe à Rio de Janeiro sa seconde boutique du pays, la première se situant à São Paulo.


Hermès - printemps-été 2016 - Womenswear - Paris - © PixelFormula

 
C'est lundi 25 juillet, au numéro 160 de la rue Garcia d'Avila, à Ipanema, que la nouvelle unité de la maison de luxe française va ouvrir ses portes.

Le magasin, qui a été avant son ouverture couvert d'une bâche de couleur ocre indicative, typique de la griffe, promet d'apporter dans ses 160 m² une atmosphère très chic avec des touches de tropicalité brésilienne à la fois dans son organisation et dans son offre, qui comprend également des pièces de bain, et, bien sûr, ses foulards, pour un total de 16 lignes, dont Le Bain, le parfum de la Maison.

Selon Florian Craen, vice-président de la distribution et des ventes d'Hermès et membre du comité exécutif de la marque, dans un entretien accordé au quotidien brésilien Folha de S.Paulo, le choix d'Hermès pour sa seconde boutique au Brésil repose sur le fait que le pays a encore beaucoup de potentiel pour croître sur le marché du luxe.
 

Boutique Hermès dans la rue Garcia D'Avila avant son ouverture

 
Le dirigeant a également souligné que les taxes brésiliennes à l'importation ont toujours été l'un des principaux freins pour la croissance d'Hermès dans le pays. Cependant, il a indiqué que la maison de luxe n'a pas l'intention de croître en nombre, mais en qualité et exclusivité.

Par ailleurs, Hermès vient de dévoiler ses chiffres pour le second semestre 2016, montrant une hausse de ses ventes de 6,2 %, à 1,249 milliard d'euros, tirée par ses activités maroquinerie et sellerie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com