×
5 757
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
11 mai 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Heschung affiche ses ambitions de déploiement

Publié le
11 mai 2011

Cet été Heschung s’engage dans de grands travaux. Le chausseur haut de gamme s’attaque d’abord à la façade, avec une refonte de son concept de magasin. Un projet qui s’inscrit dans une évolution plus structurelle au sein de la société alsacienne créée en 1934.

Heschung
Olivier Montané, nouveau directeur des ventes de Heschung - Photo OG


Après avoir recruté Valérie Saarbach en tant que responsable retail, l’an passé, Heschung a également enrôlé Olivier Montané au poste de directeur des ventes, en décembre dernier. Ancien responsable du développement commercial de Ferragamo sur l’Europe de l’Ouest et le moyen Orient, puis directeur général de Kurt Geiger France, le cadre supérieur de 44 ans affiche les ambitions de développements de Heschung: "Le premier axe est effectivement la rénovation du réseau. Avec les corners, nous avons une dizaine de points de vente en propre en France. Notre univers actuel a une dizaine d’années, nous allons intégrer un concept plus épuré, qui correspond à notre volonté de montée en gamme réalisée sur la collection hiver 2011".

La boutique parisienne de la rue du Marché Saint-Honoré sera la première à passer au nouveau concept pour le mois de septembre et l’ensemble du réseau devrait être revu dans les 24 mois. Mais plus qu’une rénovation de l’existant, c’est un développement qu’amorce Heschung. "Nous avons enclenché un programme d’ouvertures avec un projet d’une quatrième boutique sur Paris et d’une à deux ouvertures sur la France avec des partenaires d’ici au premier semestre 2013".

Développement international
Mais la marque, qui propose ses modèles masculins et féminins autour de 300 euros, via quelque 80 points de vente haut de gamme dans l’Hexagone, entend surtout amorcer son déploiement international. Implantée en Allemagne et en Belgique, Heschung prévoit d’ouvrir une première boutique en Belgique à l’horizon 2013. En Europe, l’Alsacien entend se positionner sur les marchés italien et britannique. "Ce sont les deux pays où l’on souhaite s’implanter. En Italie, nous allons nous appuyer sur les salons, comme le Pitti et le Micam pour développer un réseau de distribution. L’objectif est d’atteindre 15 à 20 points de vente dans les 24 mois. En Angleterre, nous serons présents sur un showroom dans le nord de Londres. Nous sommes aussi en contact avec Kurt Geiger qui distribue les marques haut de gamme dans l’ensemble des grands magasins britanniques".

Toujours à l’export, Heschung place ses pions aux Etats-Unis où la marque est présente depuis une dizaine d’années, notamment avec la chaîne de magasins Barneys. La marque devrait participer à des salons new-yorkais afin de présenter ses collections hiver. En Asie, la marque a déjà trouvé des partenaires. "Nous avons eu des premiers contacts pour être présents dans les grands magasins Harvey Nichols l’hiver prochain. Nous avons aussi signé un contrat avec Lane Crawford. Hong-Kong est une vitrine du luxe pour l’Asie. Nous souhaitons nous implanter, avec notre positionnement haut de gamme et notre savoir-faire français". La société, dont le chiffre d'affaires se positionne légèrement en deçà des 10 millions d'euros, réalise aujourd'hui 45% de ses ventes avec ses pièces féminines et vient d'entrer à Taïwan avec celles-ci.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com