×
Publicités
Publié le
18 févr. 2016
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hikitag : un nouvel outil pour lutter contre la contrefaçon

Publié le
18 févr. 2016

Alors que selon de récentes études, les biens de contrefaçon représentent 26 milliards d’euros de pertes par an pour les marques de luxe européennes, dont 3,5 milliards en France et 4,5 milliards en Italie, Keyfetch, qui a été fondée en 2014 par John Candillier et Cristian Strenstrom, dévoile Hikitag, une plate-forme d’authentification numérique pour les marques de luxe.

Hikitag, un nouveau service pour lutter contre la contrefaçon.

La société, qui a fait de la lutte contre la contrefaçon des marques de luxe sa spécialité, propose donc un outil peer-to-peer afin d’impliquer les consommateurs dans ce combat que les marques ne parviennent pas à gagner seules. 
 
« Nous sommes partis d’un constat simple : depuis longtemps la majorité des sacs est protégée par un code d’authentification, mais comme les marques ne proposent pas de base de données, pour le consommateur, il ne correspond à rien, explique John Candillier. Nous avons donc imaginé une plate-forme qui génèrerait et/ou enregistrerait ces codes afin de garantir l’authenticité des objets. Le but est d’améliorer la traçabilité, mais aussi de gagner en simplicité et rapidité sur le marché de l’occasion de luxe qui est en plein boum. »

Hikitag s’adresse donc autant au marché du neuf que de l’occasion. Dans le neuf, il permet de transformer de simples acheteurs en propriétaires puisqu’un code d'activation permettant d'obtenir un certificat, qui suivra l’objet et donc assurera la traçabilité, sera délivré au consommateur qui en fera la demande via le site d'une marque partenaire Hikitag.
 
Du côté de l’occasion, la plate-forme permet aux revendeurs de justifier le prix fixé et aux acheteurs de vérifier l’origine d’un produit avant de confirmer la transaction. Les marques, quant à elles, sont aussi gagnantes puisqu’Hikitag représente également un outil de régulation du marché de revente et une précieuse source d’informations sur ces clients du marché de l’occasion, potentiels acheteurs du neuf demain…
 
« C’est un cercle vertueux qui offre à tous les acteurs les garanties et informations qu’ils attendent. Par exemple, sur la question de la traçabilité, c’est important pour un acheteur de savoir s'il est le deuxième ou troisième propriétaire car, comme pour une voiture d’occasion, cela a un impact sur le prix », souligne le cofondateur de Keyfetch.
 
Dans le détail, Hikitag propose un système d’authentification en deux étapes qui fournit aux acheteurs des informations telles que les initiales du vendeur, la date d’achat originale du produit ainsi que le nombre de fois où celui-ci a été revendu.

En outre, la plate-forme attribue à chaque objet un identifiant unique ainsi qu’un code d’authentification aléatoire, uniquement accessible depuis le compte de son propriétaire, et qui change à chaque fois que le profil du produit est consulté. Ensemble, ces deux chiffres forment une combinaison, a priori inviolable, qui permet aux acheteurs et aux vendeurs de produits de luxe de seconde main de confirmer leur origine en un clic.

Une fois le processus d’identification terminé et le paiement reçu, l'e-titre de propriété du bien est transféré en un clic au nouveau propriétaire, de la même façon que pour une vente de voiture par exemple.

« Toutes les informations sur les produits seront disponibles sur les plates-formes créées spécialement pour les marques. En effet, même si un site Hikitag, réunissant toutes les marques partenaires, aurait pu être pertinent, nous avons préféré travailler en marque blanche en proposant des sites propres à chaque marque. Le luxe est exclusif, nous devions donc leur proposer un produit en adéquation avec cette aspiration. D’ailleurs, c’est d’autant plus important que nous ne sommes pas rémunérés par les consommateurs, mais bien par les marques et plates-formes de revente », explique John Candillier.
 
Hikitag, qui a déjà signé un partenariat avec une marque américaine et est en discussion avec d’autres en France, fera officiellement son entrée sur le marché courant 2016 via InstantLuxe.com. Le site spécialisé dans la vente d’objets de seconde main de luxe a ainsi signé un partenariat avec la plate-forme pour aller encore plus loin dans la notion d’authentification.
 
« Pour les sites tels qu’InstantLuxe.com, la notion de différenciation est clé. En plus des services classiques que nous proposons, nous imaginons pour eux et nous espérons, pour d’autres bientôt, des services particuliers. Une personne, qui aurait par exemple acheté son sac via InstantLuxe.com et bénéficierait donc du certificat, pourrait en quelques clics, via son compte, retrouver le profil de l’objet avec la photo et le remettre directement en ligne. Rapidité, simplicité et traçabilité sont les principes qui nous guident et chaque fonctionnalité est pensée en fonction de ces derniers », précise le fondateur d'Hikitag. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com