×
Publicités
Par
AFP
Publié le
18 mars 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hugo Boss : démission du président du conseil de surveillance

Par
AFP
Publié le
18 mars 2008

Hugo Boss a annoncé mardi 18 mars le départ du président de son conseil de surveillance, quelques semaines seulement après la démission du patron du groupe allemand de prêt-à-porter haut de gamme.

"J'avais prévu de démissionner de mon poste en raison d'une série d'autres engagements", explique Giuseppe Vita dans un communiqué boursier.

M. Vita, qui siège au conseil de la société depuis 2000, quittera ses fonctions le 30 juin. Son contrat expirait normalement en 2010.

Le magazine économique WirtschaftsWoche avait dévoilé l'information dans sa dernière édition. Selon lui, le départ de M. Vita doit être interprété comme une nouvelle démonstration de l'opposition croissante à la politique du fonds d'investissement Permira.

Le président du directoire Bruno Sälzer avait jeté l'éponge en février en raison de "divergences de vue" sur la gestion de la société.

Le fonds britannique, qui a pris le contrôle de Hugo Boss l'an dernier via la société italienne Valentino, a notamment fait pression pour le versement d'un dividende en forte hausse au titre de l'exercice 2007. Il s'élève à 1,45 euro par action ordinaire, sans compter un dividende exceptionnel de 5 euros par action.

Ces propositions doivent encore être approuvées lors de l'assemblée générale, que présidera encore M. Vita. Ce dernier a accepté de rester en poste jusqu'au 30 juin afin de donner suffisamment de temps au groupe pour trouver un remplaçant, précise-t-il dans le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.