×
Publicités
Par
AFP
Publié le
18 juin 2008
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hugo Boss s'est trouvé un nouveau président du conseil de surveillance

Par
AFP
Publié le
18 juin 2008

Le groupe de prêt-à-porter allemand Hugo Boss a annoncé mercredi 18 juin s'être trouvé un nouveau président du conseil de surveillance en la personne de Hellmut Albrecht, après plusieurs mois de désaccord entre sa direction et son principal actionnaire.

M. Albrecht, 68 ans, fera son entrée à l'organe de surveillance de Hugo Boss début juillet, après le départ de l'actuel président Giuseppe Vita. "Hugo Boss s'attend à ce que Hellmut Albrecht soit élu nouveau président du conseil de surveillance", selon le communiqué.

L'industriel occupe déjà un siège dans plusieurs conseils de surveillance et exerce depuis 1991 la fonction de conseiller d'entreprises en Allemagne.

Le départ de M. Vita avait été annoncé de longue date et fait suite à une guerre interne entre la direction du couturier et son actionnaire principal, le fonds d'investissement britannique Permira.

Ce dernier a mis la main l'an dernier sur le groupe allemand et sa maison mère, le couturier Valentino. Pour rembourser les 3,5 milliards d'euros qu'il a déboursés, il exigeait de Hugo Boss le versement d'un fort dividende doublé d'un dividende exceptionnel. Au final, il a obtenu 450 millions, mais seulement au prix du départ de l'ancien patron Bruno Sälzer et de M. Vita.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.