×
Publié le
24 avr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Hyères, c’est aujourd’hui !

Publié le
24 avr. 2015

Le coup d’envoi du Festival International de Mode et Photographie a été donné jeudi soir à Hyères. Dans une atmosphère bon enfant teintée d’émotion, le fondateur et directeur général de la manifestation, le Hyérois Jean-Pierre Blanc, a ouvert les festivités de cette 30ème édition.

A ses côtés notamment, Karl Lagerfeld, directeur artistique du festival cette année, accompagnée par Caroline de Monaco, ainsi que le député-maire d'Hyères, Jean-Pierre Giran, la ministre de la Culture et de la communication Fleur Pellerin, mais aussi Didier Grumbach, Stéphane Wargnier, président exécutif de la Fédération française de la couture.

(photo:PixelFormula)
A ses côtés notamment, Karl Lagerfeld, directeur artistique du festival cette année, accompagnée par Caroline de Monaco, ainsi que le député-maire d'Hyè

Fleur Pellerin a annoncé dans la journée la signature d’un « Pacte culturel », qui engage l'Etat et la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée à maintenir leurs financements en faveur de la culture jusqu'en 2017. L'Etat alloue des fonds à la culture pour l'agglomération toulonnaise pour 2015, 2016 et 2017. Dans le même temps, cette dernière maintient son budget culture pour les trois années. Un pacte qui touche donc directement la Villa Noailles, qui accueille le Festival depuis les années 1990.

Karl Lagerfeld à la Villa Noailles - Photo Pixel Formula

Sur le parvis de la Villa, qui domine la baie, une foule compacte se presse, distraite soudain, sur la fin des discours officiels, par les improvisations d’une poignée de jeunes artistes jouant avec l’architecture rationaliste de l’édifice érigé dans les années 1920 par l’architecte Robert Mallet-Stevens.

Sur le toit-terrasse, un couple se dispute violemment... avant de se réconcilier sous l’approbation du public. Plus loin, une jeune femme en longue robe à traîne s'accroche à la façade, tandis qu’un garçon au torse nu déambule sur le mur d’enceinte, qui surplombe les jardins en terrasses pour finir par s'asseoir en équilibre et méditer face à la Méditerranée.

« C’est un lieu exceptionnel, où les gens ont le temps de se voir et de se parler, avec d’incroyables échanges. C’est ici que sont détectés des jeunes créateurs à leurs débuts. Jean-Pierre Blanc est parti de zéro il y a 30 ans, et il a réussi à construire ce festival unique », commente Clarisse Reille, directrice générale du Défi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com