×
Publié le
26 avr. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Iconix Brand trouve la croissance avec ses récentes acquisitions

Publié le
26 avr. 2013

Iconix Brand annonce des résultats "historiques" pour son premier trimestre clos fin mars. Le groupe américain (Zoo York, Material Girl, Danskin,…), spécialiste de la licence, affiche un chiffre d’affaires en hausse de 19% à près de 81 millions d’euros (105 millions de dollars US). Son résultat opérationnel passant lui de 44 à près de 51 millions d’euros alors que son Ebitda atteint 50 millions. Enfin, son résultat net progresse de 13% et s'élève à 30 millions d’euros.

Collaboration Umbro-FootLocker.


Cependant, ce pic est à remettre dans le contexte des récentes acquisitions réalisées par le groupe. Sur le dernier semestre, Iconix a en effet intégré Umbro, la marque canadienne Buffalo et Lee Cooper, à son portfolio. "La plus grande partie de la croissance vient de ces acquisitions, admet Neil Cole, PDG et président du conseil d’administration du groupe, dans la réunion de présentation de ces résultats.

Etant donné le contexte économique difficile, le chiffre d’affaires cumulé des autres marques est similaire à celui de l’an passé à la même période". Le dirigeant relève d’ailleurs qu’en 2013, en partie grâce à ses acquisitions, le groupe devrait réaliser 33% de son chiffre d’affaires à l’international, contre 24% en 2012.

Le groupe affiche d’ailleurs des ambitions pour ses nouvelles marques. Si Neil Cole ne s’attarde pas sur les projets et le réseau de Lee Cooper, il précise que de nouvelles catégories de produits vont arriver chez Buffalo, comme une ligne de vêtements fille.

Pour Umbro, le dirigeant explique que les équipes travaillent au redéploiement d’Umbro avec en ligne de mire la Coupe du Monde 2014 et les JO de 2016 au Brésil. Umbro entend développer sa présence aux Etats-Unis via sa présence dans l’immense réseau de magasins Dick’s. "C’est un élément important pour le volet de notre offre on the pitch, précise Neil Cole. En dehors, nous travaillons sur une ligne de basiques que nous espérons prête pour le printemps 2014, pour la Coupe du Monde".

Le groupe se penche donc de plus en plus sur l’international. Il vient de signer un accord pour le développement de boutiques Material Girl en Chine pour un parc de quelque 600 magasins et corners à ouvrir sur les cinq prochaines années. Iconix entend d’ailleurs développer son modèle de joint-venture. Le PDG évoque des négociations sur le Canada, l’Australie et Israël.

En 2013, le groupe vise un chiffre d’affaires compris entre 327 et 335 millions d'euros et table sur un Ebitda représentant 56% du chiffre d’affaires.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com