×
Publié le
20 févr. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Iconix s’adjuge Lee Cooper

Publié le
20 févr. 2013

La fièvre expansionniste d’Iconix passe aussi par le jean. Récent repreneur d’Umbro et de Buffalo David Bitton, et propriétaire de marques comme Starter, Roca Wear ou London Fog, le groupe américain annonce aujourd’hui l’acquisition de Lee Cooper.

Lee Cooper change de mains. Visuel Lee Cooper.


La marque appartenait depuis 2005 au fonds d’investissement Sun European Partners, basé à Luxembourg et filiale de Sun Capital Partners sur le Vieux Continent. Iconix explique avoir racheté la marque, née en 1908 en Angleterre, pour 72 millions de dollars US (54 millions d’euros) en cash via sa filiale luxembourgeoise, Iconix Luxembourg Holdings Sarl.

Lee Cooper, qui fonctionne déjà avec des licences de distribution et production par marché (Linda Textiles pour la France, l'Irlande, l'Italie et la Suisse) devrait s’intégrer assez aisément dans le fonctionnement d’Iconix.

"Nous sommes ravis d'ajouter une autre marque véritablement mondiale à notre portefeuille, explique Neil Cole, le PDG d’Iconix par voie de communiqué. Avec l'ajout de Lee Cooper, nos activités internationales devraient représenter environ 33% de notre activité globale en 2013. Nous sommes impatients de mettre à profit, le portfolio international des licenciés de Lee Cooper, pour développer davantage notre empreinte dans le monde entier".

Car même si le potentiel de Lee Cooper aux Etats-Unis reste modeste, la marque permet clairement à Iconix d'augmenter sa présence internationale. Le groupe a en effet affiché son ambition de progressivement être moins dépendant de son marché intérieur.

La marque compte en effet 35 licenciés qui distribuent la marque sur 80 marchés, avec des acteurs puissants comme Landmark au Moyen-Orient et Future Group en Inde. Selon Iconix, ceux-ci devraient lui apporter 14 millions de dollars de royalties en 2013. La marque réaliserait, selon ce même communiqué, un chiffre d’affaires de près de 500 millions de dollars (375 millions d’euros) de ventes. Les dernières déclarations de dirigeants de la marque évoquaient un chiffre d’affaires autour de 250 millions d’euros en 2010.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com