×
Publicités
Publié le
6 juil. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

IKKS lance une restructuration de sa dette

Publié le
6 juil. 2018

IKKS doit repousser ses échéances. Comme beaucoup de marques passées sous LBO (Leveraged Buy Out), l'entreprise de prêt-à-porter française doit composer avec sa dette. Après une année 2017 quasi stable, mais un mauvais hiver, la griffe de mode femme, homme et enfant détenue depuis 2015 par le fonds LBO France a été chahutée sur les marchés et part désormais officiellement en quête d'un refinancement de sa dette.


Défilé anniversaire en 2017 - IKKS Junior


Cette procédure devrait avoir cours jusqu'en septembre ou octobre prochain, l'on saura alors dans quelle mesure IKKS est parvenu à trouver des financeurs pour sa dette. Selon nos informations, le montant du refinancement recherché serait de 70 millions d'euros. En attendant la rentrée, la société et ses finances ont demandé une procédure de « standstill » aux banques afin de geler les créances.

L'exercice 2017 n'avait permis de dégager une croissance que de 0,8 %, à 348 millions d'euros, mais la marge d'EBITDA avait reculé à 11,7 %. Celui-ci devrait être stable en 2018, selon les prévisions d'IKKS, qui pour rassurer les financiers a publié un point des cinq premiers mois. Après le trou d'air de l'hiver, le chiffre d'affaires est reparti à la hausse, de 4,5 %.

La marque espère ainsi récolter les fruits de son plan de transformation, misant notamment sur ses marchés internationaux en croissance, mais aussi le digital, un canal qui progresserait actuellement de 20 % sur l'exercice passé ainsi qu'au cours des cinq premiers mois.

Verdict en septembre ou octobre donc quant à la capacité d'IKKS à dégager de nouvelles liquidités pour respecter ses engagements financiers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com