×
6 479
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Pharmaciens H/F
CDI · MÉRIGNAC
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Communication Internationale H/F H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit Flou - H/F- PAP Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit - H/F- Chaussure et Maroquinerie Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Retail Merchandising Junior - PAP & Accessoires Iconiques - H/F - CDI - Paris
CDI · PARIS
TEDDY SMITH
Responsable E-Commerce
CDI · TOULOUSE
TEDDY SMITH
Area Manager
CDI · PARIS
SCHOOL RAG
Directeur de Marque
CDI · TOULOUSE
CCLD
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
PARFOIS
Directeur(Trice) Régional(e) - Sud Est H/F
CDI · LYON
CONFIDENTIEL
Responsable Médias Sociaux et Influence H/F
CDI · LILLE
HERMES SYSTÈMES D'INFORMATION
Chef de Projet si Supply Chain / Production H/F
CDI · PANTIN
HERMES SYSTÈMES D'INFORMATION
Chef de Projet IT Finance (Sap fi/co) (H/F)
CDI · PANTIN
SMCP
Chef de Projet IT CRM H/F
CDI · PARIS
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Data Scientist H/F
CDI · ROUBAIX
MICHAEL PAGE
Responsable Croissance Externe H/F
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
YVES SAINT LAURENT S.A.S.
Saint Laurent Contrôleur de Gestion Junior (CDD) H/F
CDI · PARIS
BIZZBEE
Responsable Achats et Merchandise Planning H/F
CDI · ROUBAIX
MICHAEL PAGE
Directeur Artistique Galerie Art Bilingue H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Chargé de CRM H/F
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Technicien Support Informatique Toip H/F
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
11 déc. 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Inditex: les milieux financiers croient plus que jamais en l'avenir radieux du groupe

Publié le
11 déc. 2013

Zara ou mieux sa maison–mère Inditex peut-elle grimper jusqu'au ciel ? Des analystes via l’agence Reuters se sont penchés sur la question en n’exprimant aucune inquiétude sur l’avenir du groupe d’habillement espagnol.

Inditex ne montre aucun signe de décrochage et les investisseurs font le pari que son modèle Zara " fast fashion " a beaucoup d'espace pour se développer sur les marchés émergents en faisant appel aux classes moyennes.

Plusieurs éléments confortent les analystes. « Inditex a résisté à la crise économique mondiale mieux que ses rivaux comme H & M avec un modèle fast fashion qui a permis d'être plus sensible aux variations de la demande des consommateurs », explique Reuters.

Le magasin Zara à Rome (photo Inditex)


Inditex a également cru plus rapidement sur les marchés émergents , qui aujourd’hui, dépassent l’Espagne, son pays d’origine, au niveau de l’activité.

« Cela fait partie de la clé pour maintenir sa croissance extraordinaire, » écrit Reuters : Inditex fait maintenant 45% de ses ventes sur les marchés émergents , estiment les analystes, comparativement à seulement 14 % pour H&M.

Le groupe espagnol a également été plus rapide à adopter le commerce électronique, l'ouverture de magasins en ligne Zara dans 22 marchés comparativement à neuf pour H&M , avec son modèle d’entrepôts centraux en Espagne bien adaptés à remplir les commandes passées sur ses sites Web à travers le monde.

" Dans les trois à cinq ans, je ne pense pas qu'il y ait une menace pour eux de maintenir leur rythme de croissance ", a déclaré Hala Fadel , gestionnaire de fonds de Comgest , un actionnaire d'Inditex .

Cela, selon Reuters, contribue à expliquer pourquoi les actions Inditex sont donc très prisés : ils se négocient à 26 fois le bénéfice attendu 2014 , comparativement à 23 fois pour H & M et 13 fois pour Gap .

Alors que H & M a adopté beaucoup du système Zara , il est encore moins sensible aux engouements de la mode car l’enseigne suédoise s'approvisionne principalement dans des usines en Asie pour maintenir des prix bas , tandis que Inditex utilise plusieurs fournisseurs plus proches de ses principaux marchés européens.

Turnover rapide des stocks et distribution centralisée permettent à Inditex « de pratiquer des prix plus élevés dans des pays comme le Japon où les consommateurs sont prêts à payer plus et à envoyer des articles à prix moins chers dans les pays où les consommateurs sont moins bien nantis ».

La confiance dans Inditex est flagrante. Seulement deux des 10 principaux investisseurs dans le groupe ont récemment vendu des actions , selon les données Thomson Reuters.

Sur les 34 analystes qui couvrent Inditex , 16 ont une recommandation "acheter", comparativement à huit avec une cote «vendre» et 10 «en attente » .

Un des rares sceptiques est l'analyste au Crédit Suisse, Simon Irwin , qui note que 95 nouvelles ouvertures de magasins d'Inditex dans la première moitié de 2013 était le plus petit nombre d'inaugurations en huit ans, jetant le doute sur la capacité de l'entreprise à augmenter son chiffre d’affaires de 8 à 10% par an .

" Il s'agit clairement d' une société brillante, mais la capacité à continuer de croître à deux chiffres lorsque vous êtes déjà grande est très difficile", a-t-il confié à Reuters . "Ils avaient un avantage significatif il y a cinq ans mais aujourd’hui tous les distributeurs font la même chose, notamment en Chine. "

Hala Fadel rétorque que la taille d'Inditex avec ses huit marques différentes donnent un pouvoir de négociation dans les centres commerciaux chinois qui lui permet d'obtenir de meilleures localisations et des loyers plus stables que ses rivaux .

La Chine est déjà le deuxième plus grand marché d'Inditex , après l'Espagne , contribuant environ à 7 % du chiffre d'affaires , selon les analystes. Fin 2012, la société avait 396 magasins là-bas . Elle semble loin du point de saturation.

"La croissance régulière des revenus chinois et l’appétit pour la mode devraient continuer à alimenter l’expansion ", a déclaré Neville Moss , directeur de recherche EMEA chez CBRE , en notant que le nombre de magasins en Chine dans les grandes villes est loin des marchés matures.

Les marchés émergents représenteront plus de la moitié des ventes de vêtements féminins en 2025 contre 37 % aujourd'hui, selon des analystes de McKinsey.

" Il y a de la place pour 20 entreprises comme Inditex dans le monde ", a déclaré Manel Jadraque , dirigeant de l'Espagnol Desigual, qui, selon Reuters, est également en pleine expansion dans les marchés émergents.

Un bémol toutefois. Inditex fait face à un défi difficile. Celui de maintenir sa position de n°1 en Espagne.

Il affronte la rude concurrence de l’Irlandais Primark et celle d’H&M , qui a vu ses ventes croître de 10 % de juin à août dernier .

Inditex , on le sait, même si le groupe s’en défend, pousse son enseigne low cost Lefties pour tenir ses parts de marché dans son pays d’origine.

Jean-Paul Leroy (avec Reuters)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com