×
Publié le
20 mai 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Industries Sportswear Company: plus de 100 postes menacés

Publié le
20 mai 2014

"Merci Moncler, vous êtes en Bourse, nous à la maison". Tel est le slogan proclamé par les employés d'Industries Sportswear Company (ISC) ces derniers jours pour protester contre les coupes concernant plus de 100 emplois, annoncées par le fonds d’investissement Emerisque, qui a racheté le groupe de mode italien détenant les marques Marina Yachting, Henry Cotton's, Coast Weber & Ahaus ainsi que la licence 18CRR81 Cerruti, cédées par Moncler en novembre dernier.

Les employés de ISC se mobilisent contre les coupes annoncées


En avril, après avoir racheté les 30 % d’actions encore aux mains des actionnaires propriétaires de Moncler, Emerisque a annoncé un plan industriel avec à la clé 127 licenciements, chiffre descendu depuis à 106, sur un total de 305 personnes. Malgré la mobilisation du personnel, qui s’est déjà mis en grève pendant 12 heures, les nouveaux propriétaires ont lancé la procédure de licenciement.

Le plan industriel vise un développement futur, qui s’appuie sur un investissement total de 25 millions d’euros pour les trois prochaines années, destinés au marketing, à l’ouverture de magasins, au nouveau système informatique et à la formation du personnel.

"Emerisque a annoncé l’ouverture de 250 boutiques monomarques en Chine, mais pour l’instant nous n’avons rien vu. Ce que l’on perçoit d’ici, c’est qu’il n’y a pas de vrai plan de relance, contrairement à ce qui avait été promis, mais juste la volonté de réduire les coûts. Nous réalisons chaque saison pas moins de six lignes en étudiant les justes proportions, la bonne portabilité, etc. selon le savoir-faire du Made in Italy. Ce sont toutes ces compétences qui vont disparaître. Il y a une grande amertume, surtout pour ceux qui ont travaillé pendant des années pour Moncler, et qui se sentent aujourd’hui trahis par ce groupe, qui a cédé ses petites marques à un tel repreneur", raconte un employé de ISC.

Les coupes concernent notamment les 19 personnes qui travaillent pour Coast Weber & Ahaus, à Grandate près de Côme. La marque est de fait sur le point de fermer. Sont concernés aussi les employés de deux outlets 18CRR81 Cerruti. Pour le reste, la grande majorité des licenciements touche les départements s’occupant des prototypes et des modélistes au sein du nouveau siège de ISC à Mestre, près de Venise.

"En substance, il s’agit d’une fermeture de tous les départements liés au développement du produit. Ils veulent externaliser tout ce qui est possible, pour ne maintenir sur place que le style", explique un syndicaliste qui suit le dossier. Ce mercredi est prévue une troisième rencontre entre la direction de l’entreprise, représentants du personnel et syndicats, ainsi qu’une nouvelle grève.

Le même sort plus ou moins a été réservé à MCS, l’autre marque italienne rachetée il y a un an par le fonds anglais basé au Luxembourg. Peu après le rachat, Emerisque a lancé une importante restructuration de l’entreprise en fermant notamment le département de la façon et en abandonnant la ligne dédiée à la femme.

Industries Sportswear Company a réalisé un chiffre d’affaires de 125 millions d’euros en 2013. Le groupe désertera le prochain Pitti Uomo, où aucune de ses marques ne sera présente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com