×
Publié le
1 avr. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Intersport affiche ses ambitions parisiennes

Publié le
1 avr. 2014

Pour qui remonte la rue de Rivoli à Paris, Impossible de manquer le premier magasin Intersport de la capitale.

Entrée du magasin Intersport au 150 rue de Rivoli à Paris. Visuel Intersport.


A quelques pas du Louvre, le bleu électrique du groupement coopératif spécialiste du sport s’affiche fièrement. Via le plus gros sociétaire de l’Hexagone, le Groupe Prosport de Bernard Joannin, Intersport s’est offert un flagship de 1 800 mètres carrés sur trois niveaux sur l’artère centrale parisienne. Un site qui vise un chiffre d’affaires annuel entre 8 et 10 millions d’euros.

"C’est une fierté pour un groupement coopératif, soulignait Jacky Rihouet, le président d’Intersport France. C’est une vitrine au niveau national. Mais Intersport est présent dans 32 pays dans le monde et, au niveau international, c’est aussi important d’avoir une présence à Paris. Aujourd’hui, sur la France nous avons une part de marché de 15 % alors que nous sommes présents sur 50 % du territoire. Nous allons ouvrir sur des agglomérations où nous ne sommes pas encore. Nous sommes en train de travailler sur un plan stratégique fort".

Intersport précise avoir vu son chiffre d’affaires passer de 1,1 à 1,5 milliard d’euros sur les quatre dernières années. Il a progressé de 4 %, et certes stagné à périmètre comparable, en 2013 par rapport à 2012. Mais il reste offensif et annonce une série d’ouvertures. En 2014, le groupement devrait ouvrir ou agrandir 24 magasins sur son réseau de plaine (32 000 mètres carrés) pour un investissement de 30 millions d’euros.

Pour son ouverture, le nouveau magasin Intersport de Paris a travaillé avec les merchandisers des différentes marques. Visuel Intersport.


Le Groupe Prosport (110 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013), qui compte à présent 23 magasins sur le Nord de la France ainsi que Paris et sa région, investit à lui seul 10 millions d’euros pour les magasins de Lille, Saint-Quentin, qui sont déjà ouverts, mais aussi Sainte-Geneviève des Bois et Pontault-Combault qui ouvriront dans l’année. Le flagship de Paris a nécessité à lui seul deux millions d’investissement. Une avancée pour une enseigne qui ne comptait jusque-là que sept adresses en Ile-de-France.

"La volonté du groupe est de pénétrer la région parisienne, explique Bernard Joannin. Avec d’autres sociétaires, nous travaillons pour nous développer sur une zone qui regroupe 25 % de la population. Nous avons des projets d’ouvertures. Il y a un potentiel de 5 à 6 boutiques dans Paris et de 30 à 40 magasins en périphérie dans les quatre à cinq ans".

Le groupe table notamment sur un développement important de son parc en 2015 avec des surfaces pouvant dépasser les 3 500 mètres carrés. "Si nous voulons toucher les 50 % du territoire où nous ne sommes pas présents, nous ne nous interdisons pas les centres-villes, explique François Neukirch, le directeur général d’Intersport France. Il y a des zones comme Marseille et l’ensemble de Paca où nous ne sommes quasiment pas présents, mais aussi l’Est de la France. Nous souhaitons aussi refaire notre site internet dans les deux prochaines années avec un système de click&collect impliquant les magasins. On espère revoir tout le cross-canal courant 2015".

Le groupement travaille en effet sur un nouveau concept de magasin, qui pourrait être testé l’année prochaine. Une dynamique qui s’inscrit dans une refonte de son équipe de direction fin 2013 mais aussi le doublement, pour 8 millions d’euros, de la surface de ses showrooms (10 000 mètres carrés), le renforcement de la production de vélos et la reprise de la marque Sunn qui devrait être redynamisée pour 2015-2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com