×
Publié le
22 juin 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Issey Miyake invite au voyage au pays des sables

Publié le
22 juin 2017

Sous le soleil caniculaire de Paris, l’homme Issey Miyake a voyagé dans de grandes étendues arides ce 22 juin. Pour sa collection printemps-été 2018, Yusuke Takahashi, directeur artistique de la marque depuis 2013, a réinventé les codes et les matières iconiques de la maison durant les années 1970 autour du thème « Désert ».
 

Silhouette ample et coton double-face pour donner confort et aisance à l'homme Issey Miyake - Pixel Formula


Dans le grand escalier de l’Université Pierre et Marie Curie, les mannequins marchaient à cadence lente, comme harassés par la chaleur. Un lieu en adéquation avec le thème choisi qui, selon le créateur, « rappelle une dune ». Yusuke Takahashi glisse avoir été inspiré par les paysages du désert lors d’un voyage réalisé dans les grands espaces sableux l’année dernière.

Les premiers looks avec les tops cache-cœur ou les pantalons sarouel à plis se focalisent sur le tissu coton double-face (une des matières iconiques de la maison depuis les années 1970) pour donner, avec sa texture douce, souplesse et confort. Ou encore, jouant de la technique de « shrinking », il donne un effet ondulé, mimant ainsi les courbes du sable dans le désert.
 

Imprimé façon strates géologiques - Pixel Formula


A part ce jeu de texture, les imprimés s’imposent aussi dans cette collection. Le motif à rayures diagonales, qui a été créé par un artisan exploitant des techniques traditionnelles, évoque les strates géologiques sur les chemises. La fluidité s’exprime dans les tops tunique et les sarouels plissés se déclinent en différentes couleurs.

Les couleurs, justement, ne se limitent pas aux palettes neutres du sable. L’orange vif, le bleu intense, la gradation et le contraste font également partie des éléments qu’a collectés Yusuke Takahashi lors de son passage dans le désert. « J’ai mis toutes les couleurs du paysage. L’orange du coucher de soleil, le bleu du ciel, etc. », appuie-t-il.
 
Au final, les silhouettes sont plutôt amples, avec pour vocation de donner du confort à un homme « puissant », prêt à affronter la rudesse d’un climat désertique, mais légèrement ajustées dans certains détails comme par exemple le bas zippé des sarouels.
 


« J’ai été largement inspiré par un livre des années 1970, qui s’appelle Issey Miyake : East Meets West et étudié les archives de la maison, a expliqué le créateur. La silhouette large de l’époque est maintenant revenue à la mode, mais je voulais moderniser des éléments en utilisant des matières techniques comme le polyester ou le nylon. »

Des looks qui ont été complétés par des sacs bandoulière, un tote et, pour les chaussures, des modèles réalisés en maille avec des bandes élastiques pour s'adapter à tous les environnements.
 
« Ce que nous proposons, ce sont des vêtements du quotidien avec lesquels les gens créatifs peuvent se rendre au travail », ajoute-t-il. En prime du confort et du raffinement, Issey Miyake Men mise sur l’aspect pratique : grâce aux matières innovantes, beaucoup de pièces sont ainsi très simples à entretenir.

Un atout pour séduire les clients de la marque, qui compte six boutiques en propre en Europe (deux à Paris, deux à Londres, une à Zurich), auxquelles s’ajoutent les deux magasins de New York et une dizaine en Asie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com