×
6 071
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
13 sept. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Issey Miyake lance son nouveau concept: 132 5.

Publié le
13 sept. 2010

Après Pleats Please et A-POC, Issey Miyake invente 132 5., une ligne de vêtements conçue par le Reality Lab. Innovante et basée sur le recyclage, celle-ci aura son flagship à Tokyo dès octobre prochain.

Issey Miyake
132 5. Issey Miyake, le vêtement à plat passe à la 3D

Comme à chaque sortie de son laboratoire de recherches et de création (Reality Lab), Issey Miyake donne à voir une image de la mode à part, futuriste, à la croisée de l’univers de la mode et du design. Cette fois, derrière ce nom énigmatique 132 5. se cache un procédé de création et de fabrication unique. Poétique, chacun des chiffres a une signification. Ainsi, le chiffre 1 est une référence à l’utilisation d’une pièce unique de tissu, le 3 se rapporte à la forme tridimensionnelle. Puis le 2 évoque le fait que le tissu est ensuite plié suivant une forme bidimensionnelle. Enfin, le 5 est l’espoir que le concept conduise à la découverte de nouvelles dimensions.
Voilà pour la théorie ! Dans la pratique, 132 5. provient de la rencontre entre le créateur et le chercheur en informatique Jun Mitani qui travaille sur la modélisation de formes géométriques assistée par ordinateur. Inspiré par le logiciel du professeur qui crée des objets tridimensionnels à partir d’une simple feuille plane, Issey Miyake a donc travaillé à la façon des origamis, avec des feuilles de papier, pour imaginer des vêtements qui se découvrent à plat et se révèlent lorsque que l’on tire le tissu à la verticale.

Issey Miyake
132 5. entre mathématiques et couture

Au final, place à 10 patrons de base (aux tailles différentes) qui, lorsque l’on déplie leurs savants pliages, se transforment en blouses, jupes, pantalons, robes et sacs. Telle une nouvelle relation entre le corps et le vêtement entre mathématiques et couture, Issey Miyake offre des silhouettes tout en angles et en plis qui n’en oublie pas moins élégance et confort.
Enfin, toujours à la pointe des recherches sur les matières, le créateur a travaillé une matière issue du recyclage: le PET (polyéthylène téréphtalate) qui provient des bouteilles plastique. "Mes mots clés pour 132 5. sont régénération et nouvelle création", explique le maître en personne.

Les ventes du concept commenceront dès l’automne prochain dans les boutiques Issey Miyake de New York, Paris et Londres. Tokyo accueillera même le premier flagship dédié aux collections dans le quartier de Minami Aoyama. Conçu par l’architecte Sou Fujimoto, celui-ci verra le jour fin octobre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com