×
6 069
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
10 sept. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Italie/Chine: l’entente cordiale

Publié le
10 sept. 2012

Chine et Italie sont engagées dans un processus de rapprochement afin d’unir leurs forces dans les secteurs du textile et de l’habillement pour mieux lutter contre la crise mondiale. Cet appel à nouer une alliance solide entre les deux pays a été lancé à l’occasion du colloque Milano Fashion Global Summit, organisé par le groupe éditorial italien Class Editori, qui a réuni à Milan les 7 et 8 septembre les principaux acteurs et représentants des institutions du textile et de la mode des deux pays.

Parmi les entrepreneurs chinois présents, plus d’un a évoqué la découverte de la route de la soie par Marco Polo au XIIIème siècle et les liens historiques qui rattachaient la péninsule à l’Empire du Milieu. Le colloque a aussi été l’occasion pour les représentants des marques chinoises de souligner leur savoir-faire traditionnel dans le domaine du textile et de rappeler comment dans les années 1930 Shanghai était la capitale des tailleurs… Comme si la confrontation avec le Made in Italy servait de point de réflexion à la Chine d’aujourd’hui pour replonger dans sa propre histoire.

L'une des tables rondes du Milano Fashion Global Summit consacrée à la Chine.


"Je crois que la mode est le reflet de l’économie d’un pays", a souligné à ce titre Du Yuzhou, président honoraire du China National Textil and Apparel Council et président de la China National Garment Association, en rappelant comment l’Italie avait augmenté ses exportations vers la Chine de 20%, tandis que l’export de Pékin vers l’Union européenne avait diminué de 20%. Partant de ce constat, Du Yuzhou a appelé à une "collaboration plus soutenue entre les deux pays afin de surmonter ce moment difficile".

"Nous devons augmenter la valeur ajoutée de nos produits, car nous ne pouvons pas nous contenter d’être focalisés sur les productions à bas coûts. Nous devons renforcer nos propres marques", a-t-il poursuivi. De nombreuses grandes marques chinoises comme Sunfed comptent déjà de nombreux fournisseurs italiens, des tissus aux accessoires, et souhaitent approfondir leur connaissance du Made in Italy. "Le public chinois est en train de grandir comme consommateur de biens de luxe, mais aussi du point de vue de la connaissance et il prétend désormais à l’excellence pour ses propres marques. Les entreprises chinoises les plus avancées s’approvisionnent déjà en tissus italiens et ont même ouvert des bureaux d’achats et de design chez nous. Mais la phase de la production du vrai Made in Italy est quelque chose de plus complexe", analyse Umberto Angeloni, PDG de Caruso, l’un des grands spécialistes du menswear transalpin.

Les entrepreneurs italiens sont bien conscients du potentiel qu’offre le marché chinois, avec une classe moyenne en hausse de 17% par an et un PIB annuel de 7 à 8% qui lui permettront de s’adjuger 22% des parts de la consommation mondiale de biens de luxe en 2015. Ils en appellent eux aussi à une majeure collaboration avec leurs homologues chinois, mais mettent en avant d’autres priorités. Cleto Sagripanti, le président de l’Anci, l’association des chausseurs italiens, n’a pas hésité ainsi à exhorter les Chinois à investir directement dans les entreprises italiennes. "On ne peut se contenter de penser uniquement en termes d’accords de distribution. Commencez par sauver la filière du Made in Italy, entrez dans le capital de nos entreprises", a-t-il lancé à l’intention des investisseurs chinois.

De son côté, le DG de Roberto Cavalli, Gianluca Brozzetti, a invité les autorités chinoises à prendre des mesures concrètes en faveur des entreprises italiennes. "Les taxes d’importations ont diminué, mais elles restent encore très élevées. Les multiples autorisations et visas à obtenir pour entrer sur ce marché sont excessivement compliquées, tandis que la propriété intellectuelle n’est pas suffisamment protégée en Chine", a-t-il rappelé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com