×
Publicités
Publié le
8 sept. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Italie : la filière textile toujours en crise

Publié le
8 sept. 2015

Après sept trimestres consécutifs de croissance, le textile italien se trouve confronté à nouveau à une inversion de tendances. Après une année 2014 positive, la production de tissus italiens a reculé de 4,1 % sur le premier semestre 2015 par rapport à la même période l’an dernier, selon les estimations élaborées par le centre d’études de SMI, l’organisme patronal de l’industrie de la mode italienne.

La 21ème édition de Milano Unica a dévoilé son nouveau look plus chic - Milano Unica by Erdna


Claudio Marenzi, le président de SMI, n’a pas hésité quant à lui à reprendre la notion de « stagnation séculaire globale » en vogue parmi les économistes ces derniers temps.

Dans le détail, l’export, véritable moteur du secteur puisqu’il représente 55 % du chiffre d’affaires total des entreprises textiles transalpines, s’est inscrit lui aussi en recul de 2,3 % sur les cinq premiers mois de l’année. De même, les importations de tissus vers l’Italie ont diminué de 4 % avec un solde commercial positif s’affichant à 822 millions d’euros. Les exportations de tissus en laine enregistrent notamment la plus belle progression, suivies par le lin, tandis que toutes les autres fibres ont vu leur ventes à l’étranger baisser.

Sur les cinq premiers mois de 2015, l’Allemagne constitue toujours le premier débouché pour la Péninsule avec une part de 10,6 % de l’export total, mais s’inscrit en recul (8,3 %) à 165 millions d’euros, tout comme la Roumanie, deuxième destination des tissus italiens (-4,3 %), et la France, troisième marché pour le textile transalpin (-1,3 %).

Parmi les destinations extra-européennes, les exportations vers la Tunisie plongent de 27,9 %. Parallèlement, l’export vers la Chine progresse de 12,7 % et celui vers Hong Kong de 9,8 %, ces deux destinations mises ensemble représentant désormais le deuxième débouché pour le textile italien. Une belle progression à deux chiffres est à signaler aussi vers les Etats-Unis (+15,2%), devenu le quatrième débouché pour les tissus made in Italy, derrière la France.

« Des tensions en Ukraine à la baisse du prix du pétrole, en passant par les conflits au Moyen-Orient et jusqu’aux dernières turbulences sur les marchés financiers, une crise en chasse l'autre. Dans ce contexte, nos entreprises doivent avoir avant tout une vision globale et contrebalancer les risques du point de vue géographique, mais aussi des différents types de devises et de l’offre, avec une plus grande segmentation du produit », analyse Silvio Albini, l’entrepreneur qui préside pour la dernière fois Milano Unica, étant arrivé en fin de mandat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com