×
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 juin 2014
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Itochu va commercialiser Ungaro en exclusivité au Japon

Par
AFP
Publié le
23 juin 2014

Tokyo, 23 juin 2014 (AFP) - La maison de commerce japonaise Itochu a annoncé lundi avoir acquis le droit exclusif de commercialiser la griffe française Emanuel Ungaro au Japon, dans le cadre d'un partenariat avec la société italienne Aeffe qui gère entre autres ce grand nom de la mode de luxe.

Emanuel Ungaro printemps 2015 (DR)


En 2012, après une période d'incertitudes, avec notamment une collaboration avec Lindsay Lohan, la maison Ungaro a signé un accord avec Aeffe pour le monde entier, et s'est dotée en 2013 d'un nouveau directeur artistique, le Sicilien Fausto Puglisi.

Fausto Puglisi a présenté en mars à Paris une collection Emanuel Ungaro (ci-dessus) qui coïncidera avce le départ du nouvel accord commercial japonais. Itochu, qui a remarqué cette embellie, va ainsi proposer les collections Ungaro à travers les boutiques des grands magasins et enseignes spécialisées du Japon, aux côtés de Lanvin ou Nina Ricci.

La maison de négoce nippone espère que le chiffre d'affaires d'Ungaro au Japon atteindra 1 milliard de yens (un peu plus de 7 millions d'euros) dans 3 ans. Le Japon est un pays où les marques de luxe bénéficient toujours d'un marché important grâce à une classe supérieure riche très exigeante envers les grands noms et extrêmement raffinée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.