×
Publicités
Publié le
17 juil. 2016
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

ITS 2016 : Mayako Kano remporte le concours de mode de Trieste

Publié le
17 juil. 2016

C’est une compétition très ouverte et plurielle, avec 38 finalistes provenant de 22 pays, qui a caractérisé cette 15ème édition de l'ITS (International Talent Support).

Le concours pour jeunes créateurs, fondé en 2002 par Barbara Franchin, qui s’est tenu à Trieste ces 15 et 16 juillet, a été investi par un souffle particulièrement créatif, notamment dans la catégorie mode, réunissant cette année 11 finalistes.  

Les 38 finalistes de ITS 2016 dans les catégories mode, art, bijoux et accessoires - ITS2016


Visages masqués ou cachés, silhouettes démesurées, vêtements usés et tachés comme plongés dans l’encre, le pétrole ou le goudron, tissus effilochés, voire déchirés... Dans ce chaos oscillant entre fin du monde et futur incertain, la voix de la Néo-Zélandaise Mayako Kano est sortie du lot avec douceur, mais fermeté, remportant le prix fashion de l'ITS à une large unanimité.

Sa collection, à la fois familière et indéfinie, surannée et moderne, affichant une grande maîtrise dans la construction, a séduit le jury, tout en le rassurant avec ses robes élégantes et un brin rétro subtilement « subversives », comme l’explique la styliste de 32 ans.

Des habits déstructurés et taillés dans des soies chinoises ou des tissus damassés sont superposés ou s’entremêlent à des tuniques et chemises en organza couleur glace. Des broderies et des dentelles se ramifient d’une strate à l’autre, transformant les vêtements en ensembles hybrides.

Mayako Kano au centre avec, à droite, Barbara Franchin - ITS2016


« La forme et la coupe sont très importantes. Le défi pour moi, c’est celui de réussir à mettre en valeur mes ressources. Mon rêve est d’être designer. J’admire Azzedine Alaïa, sa manière d’utiliser les matières et les techniques, le niveau des détails », raconte la jeune femme, qui a étudié l’architecture avant de bifurquer vers la mode.

Après un passage à la Royal Academy of Fine Arts d’Anvers et un Master en Fashion design and society auprès de la Parsons School of Design de New York, Mayako Kano a multiplié les stages dans diverses maisons jusqu’à rejoindre le label du styliste new-yorkais Jason Wu, comme responsable de la coordination des collections (collection design coordinator) depuis mai dernier.

Le prix Mode décerné par OTB a été remis, une fois n’est pas coutume, à deux concurrents, témoignant du niveau élevé de la compétition : le Danois Niels Gundtoft Hansen et l’Allemande Anna Bornhold.

Le premier a proposé une collection masculine sportswear offrant un intéressant travail sur les matières. Pantalons, impers et coupe-vent aux dimensions extra larges sont réalisés dans des tissus imperméables à l’effet usé par les intempéries, où les imprimés, comme effacés par le temps, se disloquent en une mosaïqué colorée.

Les basiques revisités avec grâce par Anna Bornhold - ITS2016


Agé de 28 ans et passionné de musique grunge, Niels Gundtoft Hansen a abandonné l’idée de devenir musicien, choisissant de s’exprimer à travers les vêtements après des études au Royal College of Arts de Londres.

Avec Anna Bornhold, comme pour la gagnante néo-zélandaise, le jury a voulu récompenser la maturité. A 33 ans, la designer, qui a gagné l’an dernier le Prix Chloé au Festival de Hyères, se présentait pour la deuxième fois au concours de Trieste, auquel elle a participé en 2014, remportant le prix Modateca Deanna, prix qu’elle s’est adjugé également cette année !

Après des études d’art à Brême, cette styliste éclectique, qui a touché à la publicité et travaille actuellement pour la marque de chaussures masculines allemande Lloyd, s’est distinguée par son habileté manuelle à travers un travail sophistiqué sur la maille et les textures, revisitant avec humour les basiques du sportswear, de la sneaker au blouson Teddy en passant par le jean, dans des matières douces inattendues.
 

Les sneakers 100 % recyclées d'Helen Kirkum - ITS2016

              
La catégorie des accessoires a été remportée par la Britannique Helen Kirkum (24 ans), qui a séduit par son projet éco-durable en ressuscitant des sneakers totalement recomposées à partir de morceaux de vieilles chaussures de sport savamment cousus entre eux comme dans un puzzle, chaque fragment racontant sa propre histoire.

Le prix pour les accessoires, sponsorisé par YKK, a été décerné quant à lui à la Coréenne Young Jin Jang.

Le premier prix dans la catégorie bijoux, sponsorisé par Swarovski, est revenu à l’Allemande Sari Rathel, tandis que la Kazakhe Tatiana Lobanova s’est adjugée le prix Swarovski.

Les lauréats de ITS 2016

Mode
Prix ITS (10 000 euros) : Mayako Kano (Nouvelle Zélande)
Prix OTB (5 000 euros + un stage dans une marque du groupe) : Anna Bornhold (Allemagne) et Niels Gundtoft Hansen (Danemark)

Accessoires
Prix ITS (10 000 euros) : Helen Kirkum (Grande-Bretagne)
Prix YKK (10 000 euros) : Young Jin Jang (Corée du Sud)

Bijoux
Prix ITS (10 000 euros) : Sari Rathel (Allemagne)
Prix Swarovski (10 000 euros) : Tatiana Lobanova (Kazakhstan)

Artwork
Prix ITS (10 000 euros) : Marco Baitella (Italie)
Prix Swatch (5 000 euros + stage rémunéré chez la marque) : Jana Zornik (Slovénie)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com