×
Publié le
23 déc. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

J. Crew et Claire's : risque de défaillance selon Fitch Ratings

Publié le
23 déc. 2016

Une étude de l'agence Fitch Ratings portant sur le risque de défaillance dans le secteur du commerce de détail aux Etats-Unis a identifié 7 chaînes, dont J. Crew, Claire's, Sears et Nine West, comme ayant un risque élevé de faire défaut cette année. Parmi les causes de ces difficultés, l'agence de notation a mis en avant l'évolution des préférences d'achat des Millennials ainsi que le succès croissant du commerce en ligne.


J.Crew fait partie de la liste des entreprises à haut risque de faillite établie par Fitch Ratings - Cherry Creek Shopping Centre

Le rapport est basé sur l'étude de 30 dépôts de bilan récents, portant sur un total de 10,5 milliards de dollars (10 milliards d'euros) de dette. True Religion Apparel Inc, 99 Cents Only Stores, Nebraska Book Co et Rue 21 ont aussi été cités dans le document de 114 pages.

L'étude conclut que de la plupart de ces enseignes ont perdu leur « raison d'être », leur marque ne bénéficiant d'aucune notoriété auprès des consommateurs.

Une des causes identifiées de cette série de faillites est l'arrivée des Millennials. Les jeunes ne souhaitent plus passer plusieurs heures dans les centres commerciaux, et en conséquence, dépensent moins dans les magasins. Selon l'analyste Sharon Bonelli, coauteur de l'étude, les Millennials préfèrent dépenser leur revenu disponible en achetant des produits technologiques (iPhone, tablettes, ordinateurs portables) ou en se rendant dans des cafés ou des restaurants.

La majorité des 30 chaînes citées dans le rapport sont multimarques, en opposition aux enseignes qui commercialisent leur propre marque. Toutefois, les consommateurs préfèrent aujourd'hui utiliser des plateformes en ligne comme Amazon pour réaliser ce genre d'achats.

Une possibilité pour J. Crew serait de transférer sa marque vers une entité libre des Îles Caïmans. Cela permettrait à la chaîne d'emprunter afin de desserrer l'étau des 2 milliards de dollars (1,91 milliards d'euros) de dette du groupe. Mais les créditeurs de J. Crew et leurs avocats pourraient s'opposer car ce dispositif se monterait à leurs dépends.

C'est précisément le chemin que Claire's a choisi d'emprunter plus tôt cette année, en obtenant un prêt de 130 millions de dollars au travers d'une entité libre. Cela n'a pas dissuadé Fitch Ratings d'inclure Claire's parmi les 7 enseignes à haut risque de faillite, en raison notamment de ses mauvais chiffres de fréquentation.

Le rapport a aussi déterminé que les enseignes de détail supportent un risque 3 fois plus élevé d'être liquidées, car il est beaucoup plus difficile de redresser une entreprise de ce secteur. 50 % des entreprises défaillantes étudiées dans le secteur du commerce de détail ne survivent pas, contre un taux de 17 % dans les autres secteurs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com