×
6 686
Fashion Jobs
HERMES
CDI- Gestionnaire de Stock Chaussure H/F
CDI · PANTIN
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Projet si H/F
CDI · CACHAN
KSI RETAIL
Responsable Adv - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
KSI RETAIL
Directeur-Rice Wholesale - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Administrateur Systèmes Linux H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Technicien Support Applicatif - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Android H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Dba Sql Server H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Ios H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Directeur de Clientèle - H/F
CDI · SAINT-DENIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Merchandising Amont H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Pôle Concept Scénographie H/F
CDI · PARIS
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · LILLE
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · STRASBOURG
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · PARIS
HADDAD BRANDS EUROPE
Assistant Directeur Retail & Grands Magasins Europe
CDI · SAINT-DENIS
KARA
Juriste Associate Manager en Droit Social Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Contrôleur de Gestion Marketing H/F
CDI · PARIS
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Responsable Trade Marketing F/H
CDI · LES HERBIERS
ABSOLUT CASHMERE
Directeur Artistique/Styliste (H/F)
CDI · PARIS
SUD EXPRESS
Responsable Régional·e
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
23 oct. 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Jan Heere (M&S): "aujourd’hui notre flagship français, c’est internet"

Publié le
23 oct. 2013

Le directeur international de Marks & Spencer était présent à Paris pour l’inauguration du quatrième magasin français du géant britannique de la distribution. L’occasion d’aborder avec lui les projets de développement mais aussi de parler des lignes mode les plus performantes en France.

Jan Heere, directeur international de Marks & Spencer. Visuel M&S.

FashionMag.com: Après les Champs-Elysées, So Ouest et Aéroville, avec Beaugrenelle, vous ouvrez votre quatrième magasin en France. Le développement en dehors de la Grande-Bretagne est donc une priorité ?
Jan Heere: Nous ouvrons en général 70 magasins par an à l'international, principalement avec des partenaires franchisés. L’Inde est un marché prioritaire, mais nous sommes aussi présents en Russie, en Turquie et nous avons des partenaires dynamiques dans les pays du Golfe.

FM: En France, vous allez continuer votre développement ?
JH: En mars, nous ouvrirons à Villeneuve-la-Garenne et ce sera notre dernier magasin en centre commercial. A partir d’aujourd’hui, notre flagship français est officiellement notre site internet. D’ailleurs nous avons renforcé l’interactivité dans les magasins en équipant les équipes d’I-Pad pour que les clients puissent avoir accès à l’intégralité de l’offre.

FM: Donc vous n’avez pas d’autres ouvertures de prévues en régions ?
JH: Non. Nous l’avons toujours dit, nous visions à obtenir un maillage de la région parisienne. Ensuite, l’ensemble du commerce sur le reste de la France se déroulera via notre site qui capte déjà aujourd’hui 70 000 visiteurs par semaine.

FM: Ses internautes sont attirés par l’offre textile ou les spécialités culinaires anglaises ?
JH: Nous ne proposons pas de livraisons d’alimentaire car nous ne voyons pas pour l’instant de modèle économique pertinent dans ce domaine. En revanche, nous venons de signer un accord avec Relay pour l’ouverture du premier Simply Food, avec 2 500 produits, dans la station de la Défense à l’été 2014.

FM: Quel accord avez-vous avec Relay ?
JH: C’est un accord de franchise. En général, ceux-ci durent entre 8 et 10 ans. Cela concerne une dizaine d’ouvertures de Simply Food dans les trois prochaines années, mais cela dépendra des opportunités. L’idée est de s’installer sur 200 à 300 mètres carrés dans les lieux à fort trafic comme les stations RER, les gares ou les aéroports.

FM: Sur Beaugrenelle, vous ouvrez 4 700 mètres carrés dont 1 500 dédiés à la nourriture. Mais vous conservez deux niveaux pour les collections homme et femme. Votre offre mode est-elle identique sur tous les centres ?
JH: En ce qui concerne les collections, à Beaugrenelle, nous sommes vraiment proches de l’offre des Champs-Elysées. Sur Aéroville, nous avons une exigence différente, plus accessible en mode et en prix. Par exemple, notre dernière ligne Best of British ne sera proposée en France que sur les Champs et à Beaugrenelle.

Espace Best of Britsh dans le nouveau Marks & Spencer de Beaugrenelle. Visuel M&S.



FM: Depuis votre retour en France, il y a deux ans avec l’ouverture des Champs-Elysées, quel enseignement avez-vous tiré concernant votre offre mode ?
JH: A la base, nous avions ciblé une clientèle plus mode qu'en Angleterre. Pour cela, la France est un marché important à l’international, même si ce n’est pas celui où nous avons le plus de magasins. Les retours terrain nous permettent d’avancer sur cette offre mode et faire grandir cette proposition à l’international. Nous avons par exemple vu en France un bel intérêt pour la collection Autograph qui se situe dans notre top 10. Nous avons aussi connu une belle réussite avec la ligne Speziale, dans notre marque Per Una. Celle-ci joue la qualité avec une touche italienne.

FM : Vous avez aussi joué la note british avec votre capsule Best of British, notamment dans les vitrines de Beaugrenelle. Mais est-ce véritablement un axe fort pour l’enseigne ou un coup marketing ?
JH : Non, c’est véritablement important. Nous avons toute une clientèle qui est désireuse de retrouver Marks & Spencer comme une entreprise anglaise avec un style londonien. Les tissus, la confection, les finitions : tout est réalisé en Grande-Bretagne. Pour la première édition, il n’y a effectivement que 10 magasins concernés, mais ce n’est pas marketing car nous travaillons déjà sur l’été et l’offre sera élargie. Cela nous permet aussi d’intégrer des éléments de qualité dans l’ensemble de notre offre.

FM: Mais, depuis plusieurs trimestres, le volet textile de Marks & Spencer est à la peine. Subissez-vous aussi ces difficultés au niveau international ?
JH: Nous avons clairement dit que le groupe doit transformer cette offre vêtements. Nous sommes dans ce processus avec une équipe nouvelle recrutée et renforcée depuis quelques mois. A l'automne, nous avons lancé des lignes et les retours sont assez positifs. En novembre, nous aurons les chiffres, mais à l’international nous avons connu une croissance de notre performance. Plus nous allons dans cette direction jouant sur la mode et la qualité, plus c’est intéressant pour nous, à l'international, car sur certains marchés nous avons une clientèle qui est parfois beaucoup plus jeune et qui est vraiment adepte de mode.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com