×
Publié le
29 mars 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

JB Martin : Guillaume de Feydeau quitte la présidence

Publié le
29 mars 2018

Rebondissements chez JB Martin. En redressement judiciaire depuis juin 2017, la marque de souliers, qui doit faire l’objet d’un plan de continuation, change de capitaine. Guillaume de Feydeau nous a confirmé qu’il venait de démissionner de la présidence du directoire du chausseur fougerais, après cinq mois à ce poste.


Guillaume de Feydeau - DR


Nommé en octobre dernier par Francis Lagarde, l’actionnaire de JB Martin, Guillaume de Feydeau avait présenté en novembre un plan de rationalisation s’appuyant sur une réduction du périmètre de l’entreprise fondée en 1921 (70 emplois menacés sur 200), afin de parvenir à terme à l’équilibre. Guillaume de Feydeau avait été placé à cette fonction par la société de conseil en transformation d’entreprise Alixio. Un cabinet cofondé et toujours dirigé par Patrick Puy, l’actuel PDG du groupe Vivarte.

Selon nos informations, c’est Avelino Machado qui remplace immédiatement Guillaume de Feydeau au poste de président de JB Martin. Ce dernier dirige la société Demespies, maison mère de la marque de souliers haut de gamme Avellino, lancée en 2015. Une griffe qui s’est offert sa première adresse parisienne au printemps dernier.


La société s'appuie sur un réseau de 16 boutiques en propre. - JB Martin


Du côté des salariés, l’inquiétude domine. « Nous ne savons pas ce qui va se passer, le plan de continuation et le PSE à venir n’ont pas encore été présentés aux représentants du personnel, regrette Yannick Desneux, délégué CFDT de JB Martin. Une chose est sûre, la situation doit évoluer car les arrêts de travail tombent en cascade. Nous attendons une vision claire de la part de la direction. »

En proie à des difficultés financières, JB Martin avait été placé en redressement judiciaire en juin dernier par le tribunal de commerce de Paris. La société, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 49 millions d’euros en 2016, ne possède plus d’usine en France depuis la fermeture de son site historique de production à Fougères en 2009.  

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com