×
6 593
Fashion Jobs
GROUPE ETAM
Coordinateur Travaux H/F
CDI · CLICHY
SMCP
Contrôleur de Gestion Fonctions Centrales & Logistique H/F
CDI · PARIS
COURIR
Chef.fe de Projet Moa E-Commerce - Paris - CDI - F/H
CDI · PARIS
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 mars 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

JD Sports franchit une nouvelle étape avec l’acquisition de Finish Line

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 mars 2018

Les belles performances de JD Sports dopent l’appétit de la firme, qui multiplie les acquisitions. Dernière en date, celle de l'enseigne américaine The Finish Line, avec qui la société a conclu « un accord d’acquisition conditionnel d’achat de 100 % du capital délivré en actions » ce week-end.

Finish Line/Nike


JD Sports prévoit de débourser 13,50 dollars par action (10,89 euros), soit largement plus que les 10,55 dollars (8,51 euros) par action à la clôture de la Bourse vendredi, mais moins que les 14,90 dollars (12,01 euros) atteints le jour de l’ouverture de la Bourse en janvier. La valeur totale se portera donc à 558 millions de dollars (449,94 millions d’euros) contre un prix du marché d’environ 425 millions de dollars (342,70 millions d’euros) à la clôture de la Bourse vendredi.

Et c’est aussi une petite révolution pour JD Sports. JD est l’un des distributeurs les plus puissants au Royaume-Uni et est également en croissance en Europe et en Asie-Pacifique, grâce à de récentes acquisitions en Espagne et au Portugal. Pour sa part, Finish Line est l’un des plus grands distributeurs de chaussures de sport, de textile et d’accessoires aux États-Unis, qui représente le marché du sport le plus important au monde.

Finish Line possède 556 boutiques dans 44 États américains et à Porto Rico, en plus d’une offre Web bien installée. Le distributeur a également la charge exclusive de la distribution de chaussures de sport pour Macy’s, en boutiques physiques et en ligne, avec 375 enseignes en marque propre et 188 en marque blanche au sein même des magasins Macy’s.

JD Sports ne compte évidemment pas s’arrêter là, car « cette opportunité d’étendre sa position de leader sur le marché du haut de gamme à un marché global plus important » est trop belle pour ne pas être saisie.

JD « profitera immédiatement des avantages d’une présence significative en ligne et en boutiques physiques », mais compte surtout sur cette transaction pour « accroître la visibilité de la société auprès de ses principales marques partenaires internationales ».

Une fois l’acquisition effectuée, JD compte « se concentrer sur le développement et la mise en œuvre de son modèle unique de distribution multicanal sur le marché américain ».

Entre février 2016 et février 2017, Finish Line a réalisé un chiffre d’affaires de 1,84 milliard de dollars (1,48 milliard d’euros) et un bénéfice avant impôts de 54 millions de dollars (43,54 millions d’euros), mais est aux prises avec une concurrence féroce sur le secteur des ventes. Selon JD, cela n’empêchera pas le chiffre d’affaires sur l’année jusqu’au 3 mars 2018 de se maintenir à 1,84 milliard de dollars.

Et la firme anglaise doit se penser capable d’inverser la tendance, ce qui peut aisément se comprendre au vu de ses résultats et de ses bénéfices en augmentation. Cette société, grande concurrente de Sports Direct, l'autre géant britannique du secteur, a trouvé un filon idéal avec la vente de produits de sport sur un marché qui connaît des changements sans pareil.

Cette nouvelle devrait rassurer les 3 700 employés à plein temps et les 9 300 salariés à temps partiel de Finish Line ainsi que l’équipe de direction de la firme, qui « continuera son activité après l’acquisition ». Affirmant que l’achat devrait être finalisé en juin (si les deux groupes d’actionnaires approuvent et qu’aucun problème ne se présente), le président-directeur de JD, Peter Cowgill, a déclaré : « Finish Line présente de nombreuses ressemblances avec JD : une offre "brick & mortar" solide complétée par une plateforme digitale avancée et bien développée. Notre expertise du marché du retail et nos relations produits et marketing avec nos marques internationales partenaires vont profiter à nos clients et soutiendront la croissance future de JD. »

Selon lui, c’est « un jour à marquer d’une pierre blanche qui va révolutionner l’activité de JD ». C'est en tout cas un défi d'intégration majeur et un pas qui fait passer le groupe dans une autre dimension.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com